Nombre total de pages vues

mardi 16 août 2011

En Israël, la contestation s'étend hors de Tel-Aviv



De nouvelles manifestations contre la vie chère, un mouvement sans précédent qui agite Israël depuis un mois, rassemblaient samedi soir des dizaines de milliers de personnes dans une douzaine de villes israéliennes, en dehors de Tel-Aviv et Jérusalem.
Quelque 70.000 personnes se sont mobilisées dans l'ensemble du pays, selon les estimations de la police.
«L'essentiel pour nous, c'est de montrer que le peuple est uni, que nous vivons dans un seul et même pays et qu'il faut tout faire pour combler les disparités sociales», a plaidé Stav Shafir, une des dirigeante du mouvement.
Les foules les plus nombreuses étaient rassemblées à Haïfa, dans le nord d'Israël, avec plus de 30.000 manifestants. A Beersheva (sud), un peu plus de 10.000 personnes étaient réunies, selon la police, moins que ne l'espéraient les organisateurs.
«On entend finalement la voix de gens du Sud, pas seulement celle de Tel Aviv», a expliqué Adar Meron, une danseuse de flamenco, la première à dresser un tente de protestation à Beersheva, la capitale du Néguev, une région défavorisée.

«Israël m'est cher»

Sur une grande place de Beersheva, une immense banderole était déployée, sur laquelle était écrit: «Le Néguev se réveille», tandis que des manifestants brandissaient des pancartes: «Israël m'est cher», «Le Sud en colère», «Pour un Etat providence maintenant».
Des rassemblements ont également eu lieu à Afula, en Galilée, dans le nord, à Modiin (centre) et Eilat (extrême sud).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire