Nombre total de pages vues

lundi 29 avril 2013

Hollande à la manœuvre

Le président de la République a entamé le 25 avril une visite d'Etat de deux jours en Chine, qu'il a mise au service de son combat pour l'emploi - au moment même où étaient annoncés en France le catastrophique nombre des chômeurs : il s'établissait fin mars à 3 224 600. Venu convaincre les autorités chinoises d'ouvrir davantage leur gigantesque marché aux produits français, Hollande a réaffirmé, depuis Pékin, son objectif de faire reculer le chômage d'ici fin 2013.Cette visite a d'ores et déjà eu comme résultat non pas de faire progresser les droits de l'homme en Chine - la question n'était pas au programme - mais de signer des promesses de commandes d'Airbus. La signature de contrats concernant Areva et Suez a également été annoncée.
Le président de la République a entamé le 25 avril une visite d'Etat de deux jours en Chine, qu'il a mise au service de son combat pour l'emploi - au moment même où étaient annoncés en France le catastrophique nombre des chômeurs : il s'établissait fin mars à 3 224 600.

Venu convaincre les autorités chinoises d'ouvrir davantage leur gigantesque marché aux produits français, Hollande a réaffirmé, depuis Pékin, son objectif de faire reculer le chômage d'ici fin 2013.

Cette visite a d'ores et déjà eu comme résultat non pas de faire progresser les droits de l'homme en Chine - la question n'était pas au programme - mais de signer des promesses de commandes d'Airbus. La signature de contrats concernant Areva et Suez a également été annoncée.
Dessin de Burki paru dans 24 Heures

Images du Monde - Maracanã - Rio de Janeiro

Le temple du foot, le stade Maracana de Rio de Janeiro, a fêté sa réouverture avec la sobriété légendaire des Brésiliens le 27 avril.
 
Le temple du foot, le stade Maracana de Rio de Janeiro, a fêté sa réouverture avec la sobriété légendaire des Brésiliens le 27 avril.

Censure: FACEBOOK toujours à l'ouvrage!

La guerre et Facebook font mauvais ménage. Ce matin, la une du journal flamand De Morgen était censurée par le réseau social. En cause? Une image jugée trop violente pour les membres du réseau social…
© kos.
La guerre que personne ne veut voir” faisait la une ce matin dans le journal De Morgen. Sur Facebook en revanche, aucune trace de la couverture du journal. Et pour cause puisque Facebook a tout simplement fait disparaître l’image…
Ce matin, le journal De Morgen proposait à ses lecteurs une édition spéciale sur la guerre en Syrie. L’occasion de découvrir de nombreux témoignages mais aussi clichés chocs de cette guerre de l’ombre. Pour la une de ce numéro spécial, le journal avait choisi la photo d’un enfant blessé. Une image jugée trop choquante par Facebook pour apparaître sur le réseau social.
© kos.
On le sait, Facebook a la censure facile, et d’une efficacité redoutable. Il n’aura en effet fallu que quelques minutes aux équipes de Facebook pour supprimer le cliché en question.
Rappelé à l’ordre, le quotidien flamand a également reçu un avertissement, rappelant les consignes d’utilisation du réseau social.
De Morgen, qui se défend en évoquant l’impact visuel de cette photo, regrette la décision de Facebook et les règles mises en place par le réseau social, qui ne laissent que peu de liberté aux organes de presse.
Pour rappel, Facebook applique une censure très sévère sur son réseau pour tout ce qui concerne la sexualité et la violence visuelle. Qu’il s’agisse de photos, d’illustrations ou de dessins, le réseau social ne tolère aucun écart et use à la fois de méthodes de contrôle automatisées et manuelles.
 
LE SOIR - BELGIQUE

L'image du jour 29-04-2013

Le stade Maracana fait peau neuve
 
Le mythique stade de football de Rio de Janeiro a rouvert samedi 27 avril 2013 après deux ans et demi de travaux. A l’issue de cette rénovation complète, un match-exhibition a servi de test avant la Coupe des Confédérations en juin et la Coupe du monde l’an prochain.
REUTERS/Ricardo Moraes

samedi 27 avril 2013

L'image du jour 27-04-2013


"Le cosmos poétique du souffle" à Hong Kong
Photographe en plein travail devant une création baptisée “Le cosmos poétique du souffle” par l’artiste argentin Tomas Saraceno à Hong Kong. Il s’agit de l’une des oeuvres présentées lors de l’exposition “Inflation!” qui se tient dans le quartier culturel de West Kowloon. “Le Parc”, comme on l’appelle, s‘étendra d’ici fin 2015 sur 14 hectares dédiés à l’art et à la culture. REUTERS/Bobby Yip

vendredi 26 avril 2013

Photo - Animaux - Bande de brutes, va!

Au zoo de Budapest, quatre bébés lion asiatique sont nés le 15 février.
 
Au zoo de Budapest, quatre bébés-lion asiatiques sont nés le 15 février.

Photo - Animaux - Hehehehe...Je sais que vous êtes là, les amis!

Un phoque gris du centre de Repino près de Saint-Pétersbourg. Deux phoques gris ont été trouvés par un pêcheur dans le Golfe de Finlande.
 
Un phoque gris du centre de Repino près de Saint-Pétersbourg. Deux phoques gris ont été trouvés par un pêcheur dans le Golfe de Finlande.

Photo - Animaux - ...mais chuuut... C'est un secret: ne le racconte à aucun être humain!

Un petit bébé kangourou albinos et sa maman au Caversham Wildlife Park en Australie.
 
Un petit bébé kangourou albinos et sa maman au Caversham Wildlife Park en Australie.

Photo - Animaux - "Mince, j'me fait encore avoir par les photographes..."

Ce chat sphinx participe à l'exposition féline de Dortmund.
 
Ce chat sphinx participe à l'exposition féline de Dortmund.

Photo - Animaux - "Et je vous préviens, je suis d'une humeur massacrante..."

Un pic à dos blanc dans son nid à Sosnovy Bor en Russie.
Un pic à dos blanc dans son nid à Sosnovy Bor en Russie.

Photo - Animaux - Allez, un p'tit coup!

Un lémurien aux yeux turquoise boit son biberon au zoo de Mulhouse.
 
Un lémurien aux yeux turquoise boit son biberon au zoo de Mulhouse.

Photo - Animaux - Panda - Don't disturb!

Le panda roux du zoo de Nuremberg a vraiment une vie stressante.
 
Le panda roux du zoo de Nuremberg a vraiment une vie stressante.

mardi 23 avril 2013

Photo - Bordeaux - Le pont de pierre

Photo aérienne de Bordeaux, survol de la Garonne
Vue aérienne des 2 rives de Bordeaux reliées par le pont de pierre

L'info du jour - Quoi, ma gueule?

Une fillette défigurée par le produit fongicide de ses vêtements fabriqués en Chine. Elle voulait porter un T-shirt de Johnny, finalement elle a fini par lui ressembler.

Le dessin du jour - Petit sarko, peut-il revenir?

Sarkozy peut-il revenir?
Ajouter une légende





















CHARLIEHEBDO



Images du Monde - Chine

Le 21 avril, un enfant pleure près de sa mère devant les restes de leur maison, dévastée par le séisme de magnitude 6,6 qui a frappé la Chine.
 
Un enfant pleure près de sa mère devant les restes de leur maison, dévastée par le séisme de magnitude 6,6 qui a frappé la Chine.

Images du Monde - Népal

Un homme qui construit un puit lève la tête à Khokana au Népal, le 22 avril.
 
Un homme qui construit un puit lève la tête à Khokana au Népal.

Images du Monde - Missouri (USA)

Le 21 avril, le fleuve Mississippi est sorti de son lit et recouvre toutes les routes autour au north de Clarksville dans le Missouri.
 
Le fleuve Mississippi est sorti de son lit et recouvre toutes les routes autour au north de Clarksville dans le Missouri.

Images du Monde - Pékin

Un soldat chinois garde l'entrée du bâtiment où se passe la rencontre entre le général américain Martin Dempsey et les officiers de l'armée chinoise à Pékin, le 23 avril.
 
Un soldat chinois garde l'entrée du bâtiment où se passe la rencontre entre le général américain Martin Dempsey et les officiers de l'armée chinoise à Pékin, le 23 avril.

Images du Monde - Tripoli

L'ambassade de France de Tripoli a été visée par un attentat le matin du 23 avril. Deux gardes français ont été blessés par l'explosion. Plus d'informations sur le direct de 20minutes.fr.
 
L'ambassade de France de Tripoli a été visée par un attentat le matin du 23 avril. Deux gardes français ont été blessés par l'explosion. Plus d'informations sur le direct de 20minutes.fr.

Photo - La Place Rouge à Moscou

Place Rouge à Moscou
 
Le nom de place Rouge n'a rien à voir avec la couleur des briques des principaux bâtiments ou le rouge du communisme. En russe ancien, rouge signifie également beau. A ne pas manquer sur la place, le mausolée de Lénine et la basilique Basile-le-Bienheureux.

dimanche 21 avril 2013

Images du Monde - Séisme traumatisant en Chine

Séisme traumatisant en Chine
Un petit garçon terrorisé s’accroche à sa mère comme à une bouée de sauvetage. Ils ont survécu au violent séisme qui a secoué le sud-ouest de la Chine, mais leur maison a été rasée. REUTERS/Jason Lee

L’éternelle quête de l’or noir

 
Les installations d’un puits de forage dans le secteur de la Petite Fourche, dans le chemin de la Mine, à l’ouest de Gaspé, vers 1950.
L’histoire de la recherche de pétrole et de gaz au Québec se résume depuis 150 ans à une série de rêves de grandeur portés par des promoteurs qui n’ont pour ainsi dire jamais vu leurs espoirs se réaliser. C’est le cas de l’or noir tant convoité de la Gaspésie. Maintes fois, ses partisans ont annoncé l’arrivée de millions de barils du précieux liquide, mais sans succès. Aux échecs du passé s’ajoutent maintenant les craintes quant aux risques environnementaux d’une éventuelle exploitation.
Le gouvernement Marois, comme ses prédécesseurs libéraux, rêve de voir le Québec exploiter ses ressources pétrolières, présumément importantes. Mais les péquistes n’inventent rien en plaidant pour la recherche d’énergie fossile. Ils ne font en fait que s’inscrire dans la foulée des entreprises qui ont tenté, depuis 1860, d’extraire de l’or noir du sous-sol québécois.
Déjà, en 1843, William Logan, véritable père de la géologie au Canada, constate des suintements de pétrole à même le sol dans un secteur de la baie de Gaspé baptisé par la suite Tar Point. La publication d’un rapport sur ses observations attire d’ailleurs l’attention. « Ç’a des incidences auprès de compagnies qui décident de venir faire de l’exploration. C’est ce qui va donner les deux premiers forages, dès 1860 », explique Jean-Marie Fallu, historien et président de Patrimoine Gaspésie.
La Gaspé Bay Mining Company mène ces deux premières tentatives d’exploration et découvre des « indices de gaz et de pétrole ». L’un des puits se trouve à la limite ouest de Gaspé. Et comme on peut le constater sur la carte du Devoir indiquant l’emplacement de chacun des 960 forages réalisés en sol québécois, il se situe tout près d’une zone dont l’entreprise Junex contrôle aujourd’hui les droits d’exploration. Le secteur, nommé Galt, pourrait renfermer plus de 330 millions de barils d’or noir, selon les plus récentes évaluations.
Un autre forage révèle dès 1865 que le sous-sol de Gaspé renferme du pétrole. La Gaspé Oil Company effectue cette nouvelle tentative. Le puits, nommé Conant, a d’ailleurs été reproduit par le graveur néo-brunswickois Thomas Pye. « C’est la première image d’un puits en fonction au Québec, explique M. Fallu. Son témoignage aussi est intéressant. Il dit que la Gaspésie est en train de devenir une nouvelle région pétrolière. » Même si l’entreprise échoue, elle n’en ciblait pas moins un secteur encore convoité aujourd’hui. C’est en effet à quelques dizaines de mètres de là que Pétrolia souhaite forer un nouveau puits horizontal. L’objectif de ce projet controversé et rejeté par la Ville de Gaspé est de vérifier s’il serait possible d’extraire les 7,7 millions de barils que contiendrait le gisement Haldimand
Thomas Pye n’est pas le seul à croire à l’imminence d’un boom pétrolier en Gaspésie. Les entreprises actives dans la péninsule, toutes contrôlées par des intérêts étrangers, essaient d’ailleurs d’attirer des investisseurs. « En 1866, une brochure publiée à New York vantait les mérites de Gaspé en la présentant comme une des régions pétrolières les plus prometteuses jamais découvertes. On disait aussi que, pour le marché de Londres, Gaspé avait des avantages par rapport aux puits de la Pennsylvanie », explique M. Fallu. Le document prétend en effet que, « sur les marchés européens, le pétrole de Gaspé a un avantage sur celui des localités de la Pennsylvanie quant à la question du transport jusqu’à Londres ».
Pour l’essentiel, les prospecteurs qui parcourent le territoire dans les années qui suivent découvrent uniquement des traces de pétrole. « Les premiers prospecteurs voyaient aussi de l’huile [du terme anglophone oil, qui signifie pétrole] sur les arbres et les feuilles d’arbre. Ils ont découvert que, durant l’été, les ours noirs allaient se baigner dans cette huile. Donc, on peut dire que les ours noirs ont aidé à trouver l’or noir », souligne l’historien. Mais malgré les tests menés à la pointe de la péninsule gaspésienne, les 57 puits forés dans la région sur une période de 40 ans se soldent par des échecs.
Une entreprise britannique, la Petroleum Oil Trust, mise pourtant gros à la fin du XIXe siècle. Elle mène 40 forages en 10 ans, fait construire 120 kilomètres de routes et des maisons pour 150 travailleurs. Elle reçoit même un appui du gouvernement de Wilfrid Laurier, dont le lieutenant québécois, Rodolphe Lemieux, est député de Gaspé. Ce dernier, mais aussi le premier ministre Laurier, ambitionne de faire de Gaspé un port important. La présence de l’industrie pétrolière serait un atout supplémentaire. La Petroleum Oil Trust ne pompe finalement que 300 barils de pétrole avant de faire faillite.
Les entreprises qui suivent, aujourd’hui toutes tombées dans l’oubli, trouvent au mieux des « indices » de pétrole et de gaz. Mais cette série d’échecs ne décourage pas pour autant les spéculateurs. « Dans les années 1950, un certain Paul Payette fait toute une campagne promotionnelle, rappelle Jean-Marie Fallu. Il invite un photographe professionnel pour faire un album de photos de la région de Gaspé. Il publie dans la presse des photos des puits de forage. Il veut montrer que la Gaspésie connaît un boom pétrolier. Et ça fonctionne, puisque plusieurs personnes de la région lui ont acheté des actions. Mais en 1957, il a fait faillite et plusieurs ont perdu de l’argent. »
Même le gouvernement du Québec ne parvient pas, avec la Société québécoise d’initiatives pétrolières (SOQUIP), à faire jaillir le pétrole du sol. La société d’État fore pourtant près de Gaspé dès 1993, non loin des actuels puits Galt de Junex. Elle découvre même du gaz et des « indices » de pétrole. Des anciens de la SOQUIP travaillent aujourd’hui pour Junex, qui fonde de grands espoirs sur son projet Galt. La pétrolière y a déjà extrait plusieurs milliers de barils du précieux liquide au cours de ses activités d’exploration.
La SOQUIP a aussi échoué dans ses tentatives pour trouver un gisement sur l’île d’Anticosti au cours des années 1970, même si les tests indiquaient la présence de pétrole. Hydro-Québec Pétrole et Gaz, mise sur pied par les péquistes en 2002, n’a pas eu plus de succès sur l’île. Hydro-Québec Pétrole et Gaz n’aurait pas ciblé la bonne formation géologique en 2005.
Hydro-Québec a cédé en 2008 tous ses droits d’exploration sur Anticosti à Pétrolia, qui compte notamment d’anciens employés de la SOQUIP et du ministère des Ressources naturelles dans son équipe. Mais il a toujours été impossible de savoir ce qu’Hydro-Québec a obtenu en échange de ses permis. Le sous-sol situé sous ces permis pourrait receler 30 milliards de barils de pétrole.
Au total, l’île renfermerait jusqu’à 40 milliards de barils. Junex et Pétrolia estiment qu’elles devront probablement recourir à la fracturation pour extraire ce pétrole. La première ministre Pauline Marois a dit vouloir étudier cette question, tout en répétant que son gouvernement est favorable à l'exploitation pétrolière au Québec. On planche déjà sur un projet de loi afin de donner le feu vert à l'industrie de l'énergie fossile. Aucune évaluation environnementale de la filière pétrolière n'a jusqu'ici été annoncée.
L'ampleur des gisements pétroliers qui se trouveraient en Gaspésie et sur l'île d'Anticosti n'a par ailleurs pas été démontrée. «Nous n'en sommes pas à notre premier boom pétrolier», résume l'historien Jean-Marie Fallu. Et cette fois, il ne faudra pas seulement démontrer la valeur commerciale de la ressource. Il faudra aussi tenir compte des impératifs environnementaux et de la contestation populaire.
LE DEVOIR - QUEBEC

mardi 16 avril 2013

Images du Monde - San Salvador

Beauté des sables
Plusieurs artistes ont créé seize sculptures de sable lors du premier festival “Sable dans la ville” à San Salvador. L‘évènement vise à lever des fonds pour le musée pour enfants Tin Marin. REUTERS/Ulises Rodriguez

dimanche 14 avril 2013

Les Maîtres de la photo - Jacques-Henri Lartigue

Le décollage du ZYX 24, Rouzat, 1910
"Le décolage" - 1910
 
"Je ne suis pas photographe écrivain peintre, je suis empailleur des choses que la vie m'offre en passant ! Et répétait à qui croyait avoir fait une photo ratée : les insuccès sont tout à fait naturels. Ils sont une bonne leçon. C'est pourquoi il faut aussi conserver les photographies peu satisfaisantes car, dans trois, cinq ou dix ans, on y découvrira peut-être quelque chose de ce qu'on avait éprouvé jadis." - J.-H. Lartigue

Les Maîtres de la photo - Henri Cartier-Bresson

Brie, France, Juin 1968


Brie - juin 1968
 
Photographe français, il fonde en 1946, avec Robert Capa et David Seymour, l'agence Magnum. Il refuse toute mise en scène et prône le noir et blanc car ses reportages sont la simple représentation de la réalité prise sur le vif. Il est considéré comme un photographe humaniste.

Images du Monde - Guatemala

Une non-voyante se déplace le long d'un mur dans les rues de Guatemala City, le 8 avril.
 
Une non-voyante se déplace le long d'un mur dans les rues de Guatemala City, le 8 avril.

Images du Monde - Fidel Castro

Le 31 mars, un journaliste de télévision vénézuélien a interviewé Fidel Castro. Les photos ne sont fournies que maintenant et ce sont les premières de Fidel Castro depuis le mois de février.
 
Le 31 mars, un journaliste de télévision vénézuélien a interviewé Fidel Castro. Les photos ne sont fournies que maintenant et ce sont les premières de Fidel Castro depuis le mois de février.

Images du Monde - Espagne

Une vague se brise sur la plage de Somo dans le nord de l'Espagne.
 
Une vague se brise sur la plage de Somo dans le nord de l'Espagne.

Images du Monde - Pekin

Sur le campus de l'université de Pékin, le moyen de transport préféré des étudiants prend de la place.
 
Sur le campus de l'université de Pékin, le moyen de transport préféré des étudiants prend de la place.

Images du Monde - Indonésie

Les secours indonésiens ont permis de délivrer les passagers et l'équipage d'un avion qui s'est crashé à Bali, le 13 avril. Il n'y a pas eu de victimes.
Les secours indonésiens ont permis de délivrer les passagers et l'équipage d'un avion qui s'est crashé à Bali, le 13 avril. Il n'y a pas eu de victimes.

samedi 13 avril 2013

Video - Sarkozy a bien recu de l'argent de Kadhafi

Cartoon: Sarkozy Caricature (medium) by hualpen tagged sarkozy



 
L'homme d'affaire franco-libanais Ziad Takieddine a réaffirmé vendredi 12 avril, au lendemain d'une perquisition à son domicile parisien, qu'il existait des "preuves" d'un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par la Libye, mais qu'il ne les dévoilerait pas n'ayant pas confiance en la justice.
LE MONDE
 

La France a touché le fond

Dessin de Hachfeld, Allemagne.

Dessin de Hachfeld, Allemagne.


Les quatre mois qui viennent de s'écouler depuis les révélations de Mediapart sur l'existence des comptes en Suisse de [Jerôme] Cahuzac, où l'on a pu entendre dans tous les médias les véhémentes dénégations de l'intéressé jurant ses grands dieux qu'il n'avait pas de compte à l'étranger et qu'il n'en avait jamais eu, ont révélé la naïveté et la complaisance de la classe politique dans son ensemble. L'opposition aujourd'hui si virulente a ainsi préféré faire l'autruche plutôt que de jouer son rôle pourtant fondamental de contre-pouvoir. Cette affaire a également révélé la connivence de la majorité des médias dits "traditionnels" qui, au lieu de mener leur enquête et demander des comptes au pouvoir, n'ont fait que mettre en doute le travail rigoureux du petit site d'information fondé par Edwy Plenel il y a cinq ans.

Il y a 70 ans, le général de Gaulle disait à Malraux que Combat, le journal d'Albert Camus, était le seul à échapper à la médiocrité bien qu'il fût écrit par des gens intraitables. Une fois de plus, les intraitables ont remis la démocratie à sa place. La vague d'hystérie et d'hypocrisie collective entrainée hier par la confession de Cahuzac, qui cherche à se concilier les bonnes grâces de la justice pour son procès, aurait pu être évitée, si comme l'a dit Plenel, la démocratie avait fonctionné correctement ces quatre dernier mois, lorsque tout le monde préférait regarder ailleurs. Comme l'Italie et l'Espagne, la France a touché le fond en matière de mensonge et de corruption. Et comme en Italie et en Espagne, les menteurs et les corrompus ne sont pas les seuls responsables.

Au chevet de Mandela

Nelson Mandela est hospitalisé depuis le 28 mars, pour soigner une pneumonie. L'ancien président de l'Afrique du Sud avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 puis en décembre 2012 pour des infections pulmonaires, probablement liées aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap, où il avait passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.Si Mandela, âgé de 94 ans, vit retiré depuis plusieurs années – sa dernière apparition publique remonte à juillet 2010, lors de la finale de la Coupe du monde de football, à Johannesburg –, celui que les Sud-Africains surnomment affectueusement "Mandiba" (son nom de clan tribal) a gardé une présence symbolique forte ; il incarne mieux que tout autre la nation "arc-en-ciel" et ses aspirations à l'égalité et à la fraternité.
Nelson Mandela est hospitalisé depuis le 28 mars, pour soigner une pneumonie. L'ancien président de l'Afrique du Sud avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 puis en décembre 2012 pour des infections pulmonaires, probablement liées aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap, où il avait passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

Si Mandela, âgé de 94 ans, vit retiré depuis plusieurs années – sa dernière apparition publique remonte à juillet 2010, lors de la finale de la Coupe du monde de football, à Johannesburg –, celui que les Sud-Africains surnomment affectueusement "Mandiba" (son nom de clan tribal) a gardé une présence symbolique forte ; il incarne mieux que tout autre la nation "arc-en-ciel" et ses aspirations à l'égalité et à la fraternité.
Dessin de Zapiro
COURRIER INTERNATIONAL

Le dessin du jour: Opération mains propres

Blasphème à l'insu de son plein gré

Tekbali caricature charlie hebdo
Un universitaire libyen risque la peine de mort après avoir fait une affiche défendant les droits des femmes pour le Parti National Libyen. Son crime? Il l'a illustrée avec un dessin de Luz de Charlie Hebdo représentant Mahomet, sans même le savoir.
Ali Omar Tekbali apprend à ses dépens qu’il faut toujours lire la légende d’une image. Représentation du Prophète, appel à la guerre civile, atteinte à la sécurité de l’État et insulte à l’islam sont les quatre chefs d’inculpation lourds, très lourds, qui font de lui un candidat à la peine de mort dans la Libye post-Kadhafi. Le bougre voulait simplement bricoler une affiche défendant les droits des femmes pour le Parti national libyen. On y voit une jeune étudiante raillée par un barbu: «Que fait-elle en dehors de la maison?» Un message primordial en Libye, où les islamistes, à défaut de mener le pays vers la prospérité, s’évertuent à saboter les acquis des femmes.
Le sexagénaire aurait pu s’en tirer à bon compte s’il n’avait pas choisi comme barbu bête et méchant le dessin de couverture de Charia Hebdo de Luz caricaturant le Prophète. «Si j’avais su, jamais je n’aurais choisi cette image, il y en a plein d’autres, je suis un bon musulman et je ne veux pas porter atteinte au Prophète», se justifie le malotru. Trop tard, car le procureur estime que nul n’est censé ignorer la loi, et qu’un tel acte ne peut rester impuni dans un pays qui a connu les manifestations les plus violentes après la sortie du film L’Innocence des musulmans. La foule avait lynché l’ambassadeur américain, qui est probablement mort avant d’avoir visionné le film en question… Dans la Libye des révolutionnaires, Ali Omar Tekbali aurait mieux fait de garder son ordinateur éteint le jour où il a décidé de défendre les droits des femmes.
Zineb
CHARLIEHEBDO

Bali: Un avion rate la piste d'atterrissage

Le Boeing 737 de Lion Air en mer après sa sortie de piste à Bali, le 13 avril 2013
Un avion transportant plus de 130 personnes a raté samedi la piste lors de son atterrissage à l'aéroport international de Bali et s'est abîmé en mer, mais sans faire de morts, a indiqué un responsable au ministère indonésien des Transports.
«L'ensemble des passagers» à bord du Boeing 737 de la compagnie indonésienne à bas coûts Lion Air a survécu, a déclaré à l'AFP le directeur général du transport aérien au ministère, Herry Bhakti.

Accident inexpliqué

L'appareil, avec «plus de 130 personnes à bord», a manqué la piste lors de son atterrissage à l'aéroport international de Denpasar, sur l'île indonésienne de Bali, s'abîmant directement dans la mer toute proche, a expliqué Herry Bakhti.
Le responsable a dit ne pas être en mesure d'indiquer si l'accident avait fait des blessés. Un journaliste de l'AFP a vu sept passagers, d'apparence indonésienne, arrivés en ambulance à l'hôpital de Denpasar, mais avec des blessures apparemment légères à la tête et aux membres.
Les circonstances de l'accident étaient encore inexpliquées, la météo étant bonne au moment de l'atterrissage. Bali est une destination très touristique, fréquentée par des millions d'étrangers chaque année.

Compagnie interdite en UE et aux Etats-Unis

La compagnie Lion Air est la première compagnie privée d'Indonésie. Elle connaît actuellement une croissance exponentielle grâce au boom du transport aérien en Indonésie, plus grand archipel au monde avec plus de 17.500 îles et dont l'économie croît de plus de 6% l'an.
Lion Air a récemment fait les manchettes de la presse mondiale en signant le plus gros contrat de l'histoire de l'aviation civile, une commande de 234 Airbus A320 pour 18,4 milliards d'euros.
Il y a moins d'un an et demi, en novembre 2011, Lion Air avait déjà annoncé l'achat de 230 moyen-courriers Boeing 737 pour 21,7 milliards de dollars (17 milliards d'euros). Mais les experts ont fait part de leurs craintes que ce développement fulgurant ne se fasse au détriment de la sécurité. La jeune compagnie, qui n'a que treize ans d'existence, est encore interdite de vol en Union européenne et aux Etats-Unis.
Certains experts soulignent également le manque de pilotes suffisamment qualifiés en Indonésie pour faire voler un nombre toujours plus important d'appareils.
20MINUTES

Images du Monde - Venezuela

Le 10 avril, à Merida, la foule se presse pour applaudir le candidat de l'opposition vénézuélienne Henrique Capriles.
 
A Merida, la foule se presse pour applaudir le candidat de l'opposition vénézuélienne Henrique Capriles.

Images du Monde - Californie

Un employé d'une exploitation de renoncules à Carlsbad en Californie, le 10 avril.
 
Un employé d'une exploitation de renoncules à Carlsbad en Californie

Images du Monde - Cuba

A La Havane (Cuba), un taxi passe devant une affiche «Viva Hugo Chavez», le 11 avril.
 
A La Havane (Cuba), un taxi passe devant une affiche «Viva Hugo Chavez», le 11 avril.

Images du Monde - Chili

A Santiago du Chili, les étudiants sont en colère et le font savoir. Une «justice» est brûlée pour demander un système d'éducation gratuit et ouvert à tous.
 
A Santiago du Chili, les étudiants sont en colère et le font savoir. Une «justice» est brûlée pour demander un système d'éducation gratuit et ouvert à tous.

Frayeur au Japon après un puissant séisme

A Sumoto, une dame regarde les dégâts causés par le séisme.

L'agence de météorologie avait d'abord évalué la magnitude à 6, mais l'a revue ultérieurement à 6,3. Peu après les secousses, elle a indiqué qu'une légère élévation du niveau de la mer pouvait être observée par endroit, mais elle n'a pas déclenché d'alerte au tsunami.
La police a fait état d'au moins 24 blessés: une dame de 74 ans s'est notamment cassé le col du fémur dans la préfecture de Hyogo, où se trouvait l'épicentre, et une habitante de la préfecture de Fukui (côte de la mer du Japon) de 82 ans a eu la jambe cassée.
La télévision publique NHK a fait état de la rupture d'une canalisation d'eau dans la ville d'Awaji, sur l'île du même nom, et de l'effondrement d'un mur à Osaka. Des fêlures dans le sol on aussi été vues dans une cour d'école primaire et divers autres dégâts somme toute peu importants.
Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, a confirmé que ce séisme n'avait apparemment pas provoqué de dommage majeur. Une cellule de crise du bureau du Premier ministre a toutefois été activée peu après le tremblement de terre qui s'est produit samedi à 05h33 (vendredi à 22h33 en Suisse).
Fortement ressenti
Son hypocentre se situait à 10 kilomètres de profondeur sous la petite île d'Awaji en mer de Seto, près de la ville portuaire de Kobe, a précisé l'agence de météorologie.
Le séisme a fait trembler tout l'ouest de la grande île de Honshu, secouant les immeubles des métropoles de la région industrielle du Kansai, notamment Kobe et Osaka. Proche de la surface, il a été fortement ressenti par les habitants de la région souvent surpris dans leur sommeil.
La secousse a été perçue aussi sur l'île de Shikoku (sud du Japon) et, dans une moindre mesure, au nord de l'île de Kyushu (sud-ouest).
Les services ferroviaires locaux ont été suspendus et les trains à grande vitesse Shinkansen ont circulé à vitesse réduite dans la région après la secousse initiale, avant que le trafic ne revienne progressivement à la normale en début de matinée.
Les opérations ont été momentanément interrompues à l'aéroport international du Kansai situé à proximité, ainsi qu'à celui d'Itami à Osaka, avant de reprendre assez rapidement.
Centrale pas touchée
La compagnie d'électricité Kansai Electric Power a affirmé qu'aucun dysfonctionnement n'avait touché sa centrale nucléaire d'Oi, où se situent les deux seuls réacteurs actuellement en fonctionnement au Japon.
Un tremblement de terre de magnitude 7,2 avait frappé la ville de Kobe environ à la même heure le 17 janvier 1995, tuant plus de 6.400 personnes. Il avait provoqué l'effondrement de grands immeubles, détruit des routes et des chemins de fer et entraîné de vastes incendies.
LA TRIBUNE DE GENEVE

dimanche 7 avril 2013

Il vole de Robben Island au Cap, suspendu à 160 ballons - Video

Le Sud-Africain Matt Silver-Vallance a volé durant environ une heure, sur 12 km, entre l'île où a été emprisonné Mandela et la ville du Cap, porté par un bouquet de 160 ballons gonflés à l'hélium.

Un Sud-Africain a réussi samedi la traversée entre l'île de Robben Island, où fut emprisonné Nelson Mandela, et Le Cap, suspendu dans les airs à des ballons de baudruche gonflés à l'hélium, dans l'espoir de lever des fonds pour créer un hôpital pédiatrique à Johannesburg.
Image: Keystone

Une interview avant le vol

Matt Silver-Vallance, 37 ans, a volé durant environ une heure, sur une distance d’une douzaine de kilomètres, porté par un bouquet de 160 ballons. Il s’est posé en mer à moins de 400 mètres de la côte sud-africaine, pour éviter un atterrissage jugé trop risqué sur le continent.
"En fin de compte, notre but n’est pas de flotter dans les airs transportés par des ballons depuis Robben Island mais de motiver les gens, partout dans le monde, pour qu’ils prennent cinq minutes et fassent un don pour aider la collecte de fonds pour l’hôpital pour enfants Nelson Mandela", a expliqué Matt Silver-Vallance, 37 ans, sur le site relayant son projet.
Une fine pluie et le temps couvert l’ont d’abord empêché de décoller depuis un terrain d’aviation de l’île-prison où Nelson Mandela avait passé 18 de ses 27 années de détention dans les geôles du régime de l’apartheid.
"Les risques que je prends sont minces comparé à ce que Nelson Mandela a fait", a commenté Matt, avant de pouvoir prendre son envol et décoller peu avant 10h00 GMT. Il devait s’élever jusqu’à 200 mètres au-dessus du niveau de la mer.
L’hôpital Nelson Mandela pour enfants est un projet de la fondation Nelson Mandela pour les enfants. Cette unité pédiatrique universitaire devrait abriter 200 lits sur un terrain adjacent à la très réputée faculté de médecine de l’université de Witwatersrand, et accueillir des enfants de toute l’Afrique australe.
Nelson Mandela, âgé de bientôt 95 ans, est sorti samedi de l’hôpital où il avait été soigné pendant neuf jours pour une infection pulmonaire. "Nous espérons, bien sûr, le faire sourire. Comme la plupart des Sud-Africains, nous l’aimons tous énormément", a dit Matt. (afp/Newsnet)

Le dessin du jour 07-04-2013

Les commentateurs sportifs diraient que le suspense est à son comble, que tous les candidats se tiennent, frémissants, sur la ligne de départ en attendant le signal du starter. La réalité est plus triviale : les banques chypriotes rouvriront leurs portes demain (28 mars) après douze jours de fermeture et une succession d'événements qui ont révolté les Chypriotes, estomaqué bien des Européens et dégradé un peu plus l'image des institutions financières porteuses de "plans de sauvetage". Il y a fort à craindre que des milliers de citoyens se ruent dans les banques pour récupérer leur argent, de peur de le voir taxé ; même si les décisions finalement prises devraient laisser indemnes les dépôts inférieurs à 100 000 euros, le pays craint une affluence aux guichets et une fuite des capitaux vers des cieux plus cléments.

Prière d'attendre derrière la ligne.

Si Dieu existait, il n’y aurait pas besoin de pape.


les chaussettes du papeAu lendemain de l’élection de Sarkozy en 2007, souvenez-vous du ton général de la presse. À part quelques trop rares exceptions parmi lesquelles on pouvait compter L’Huma, Marianne et Charlie (pardon si j’en oublie), le grand troupeau médiatique a bêlé sur le même ton. Il n’était pas question de décortiquer le programme du nouveau président, d’expliquer en quoi il allait mettre la France à genoux, non. Le fond n’intéressait pas grand monde. Ce qu’on nous a vendu les six premiers mois de mandat, c’est un nouveau «style». Le «style» Sarkozy a été la vraie vedette des journaux d’information, devenus pour l’occasion torche-cul people.
Il se passe la même chose avec la nomination du nouveau pape. La presse d’opinion se transforme une nouvelle fois en presse sportive. Pas question d’analyser les faits, elle se contente de les décrire. C’est la première fois qu’un pape se nomme François. C’est la première fois qu’un pape est issu du continent américain. C’est la première fois qu’un pape est jésuite. C’est la première fois qu’un pape s’incline devant la foule rassemblée sur la place Saint-Pierre. C’est la première fois qu’un pape est marié. Ah, non, pardon, une erreur s’est glissée dans sa biographie… Une fois que la liste des premières fois a été mâchée et remâchée, il a été souligné que le nouveau pape est un pape modeste puisqu’il n’a qu’un seul poumon et qu’il se déplaçait à Buenos Aires sans chauffeur. Va-t-il renoncer à la papamobile et prendre le papamétro? Les experts pérorent et supputent. Comme une virgule de merde au milieu de cet immaculé néant laudateur, certains ont évoqué vite fait son «rôle controversé» durant la dictature des généraux argentins. On attend des précisions sur sa pointure, son tour de taille et son plat préféré.
Mais, bon, comment reprocher à la presse de tenter par tous les moyens de vendre de la nouveauté, du frais, du jamais vu? Il n’y a plus que ça qui se vend encore un peu. Et à part dire que le pape est tout neuf, il n’y a pas grand-chose à dire sur ce pape. Il n’a pas présenté un programme politique, c’est donc assez difficile de le commenter, hein!

Si Dieu existait, il n’y aurait pas besoin de pape.

Effectivement, il n’y a rien à commenter. À part dire qu’il y a un nouveau gérant à la tête de la multinationale Vatican et qu’il est là pour préserver les intérêts des marchands de bobards catholiques face aux autres marchands de bobards, que peut-on ajouter? La presse, pour survivre, doit débusquer de la nouveauté même là où il n’y en a pas. Et il n’y en aura jamais au Vatican. C’est le principe d’une religion de ne pas changer. Une religion n’évolue qu’à coups de pompe au cul, et c’est rarement le grand prêtre qui se les file lui-même. Le manque de souplesse est un critère pour devenir pape.
Si le pape se lève demain matin pour déclarer que Dieu n’existe pas et qu’il a décidé de mettre un terme à la plus grosse escroquerie du monde, là, d’accord, la presse pourra nous réveiller en titrant sur François. En attendant, qu’on arrête de nous faire croire qu’il y a du nouveau au Vatican.
Et tant qu’on y est, qu’on arrête de nous mentir sur le nombre de catholiques. L’Église considère comme catholique toute personne baptisée. Et la presse, cette feignasse, reprend ce critère à son compte et communique sans sourciller les chiffres fournis par l’Église. Un détail: lorsqu’un athée demande à être débaptisé, il reçoit un papier confirmant qu’il est devenu apostat. Mais, pour l’Église, il est impossible de débaptiser quelqu’un. Pour l’Église, le baptisé l’est pour l’éternité. Amen.
CHARLIE HEBDO
Par :

Images du Monde - Philippines (épouvantail de PSG?)...


Un fermier place un épouvantail dans le village de Magpog aux Philippines, le 1er avril.


Un fermier place un épouvantail dans le village de Magpog aux Philippines, le 1er avril.

lundi 1 avril 2013

Images du Monde - Allemagne

Un nageur sort des eaux du lac Strandbad, à Berlin, sous les yeux d'un lapin de Pâques de neige.

Un nageur sort des eaux du lac Strandbad, à Berlin, sous les yeux d'un lapin de Pâques de neige.