Nombre total de pages vues

dimanche 31 janvier 2016

Le navire à la dérive s'approche de la Côte Basque


Le "Modern Express" est en difficulté depuis le mardi 26 janvier au large du golfe de Gascogne. Préfecture maritime de l'Atlantique.

Le navire de commerce de 164 mètres de long, le « Modern Express », qui s’est trouvé en difficulté mardi et qui dérive depuis dans le golfe de Gascogne se trouve ce dimanche à 109 kilomètres à l’ouest bassin d’Arcachon. Il dérive au sud-est à une vitesse d’environ 2 nœuds.
Les conditions météorologiques se sont encore dégradées ce dimanche matin, avec des rafales à 80km/h et des creux de près de 6 mètres. « A l’heure actuelle, les conditions de vent et de mer ne permettent pas de projeter l’équipe de Smit Salvage sur le « Modern Express» », explique la préfecture maritime de l’Atlantique dans un communiqué. La reconnaissance technique effectuée samedi après-midi a permis de mieux préparer l’intervention de remorquage qui va s’effectuer lors d’une fenêtre météorologique plus favorable, ce qui sera le cas lundi matin.
Les tentatives de remorquage se succèdent en vain depuis vendredi.
Cinq bâtiments restaient dimanche dans la zone: une frégate, un remorqueur, un navire de dépollution français, et deux remorqueurs espagnols engagés par la société de sauvetage.
Si un remorquage s'avérait impossible, un échouage « en début de semaine fait partie des possibles », a rappelé samedi un porte-parole de la Préfecture maritime, le capitaine de frégate Louis-Xavier Renaud, sans plus de précision.
Le cargo transporte 3.600 tonnes de bois, des engins de chantier et 300 tonnes de fioul de propulsion.
20 Minutes - France

samedi 30 janvier 2016

Cora Vaucaire - "La complainte de la butte" - (Classiques de la chanson française) - Diapos - Musique

Afficher l'image d'origine
"La complainte de la butte"

Yves Montand - "Le gamin de Paris" - (Classiques de la chanson française) - Musique - Diapos

Afficher l'image d'origine
"Le gamin de Paris"

Le livre de Petit Sarko: "Aveux" sincères vs. "arrière-pensées" hypocrites!


Afficher l'image d'origine

(Nous prend-il pour des cons?... car)
C’est un curieux objet que ce livre de Nicolas Sarkozy. Ni tout à fait un cri du cœur ni tout à fait un livre programmatique, il est d’abord une explication où les regrets l’emportent sur les projets. On imagine l’abnégation qu’il fallut à son auteur, jusqu’alors peu enclin à l’autocritique, pour coucher ainsi sur le papier la liste de ses erreurs comme d’autres dressent la liste de leurs envies.
La démarche paraîtrait évidemment plus authentique si elle ne se nourrissait pas d’arrière-pensées, s’il s’agissait par exemple d’une confession pour l’histoire, rédigée par un homme au crépuscule de sa vie. Mais tout de même, il est si rare d’entendre nos dirigeants reconnaître leurs faux pas que la tentative mérite d’être saluée.
D’un chapitre à l’autre, on feuillette ce récit à la première personne comme un livre de souvenirs. Et c’est là la première limite de la démarche. Il y a beaucoup d’épisodes qu’on aurait préféré oublier ! Tandis que ses partisans se désespéreront de voir Nicolas Sarkozy se couvrir la tête de cendres, ses adversaires y verront un inventaire de tout ce qui le rendait à leurs yeux insupportable. L’ancien président se sera certes résolu à crever l’abcès dans l’espoir qu’on cesse de le renvoyer à ses errements passés. Mais cela paraît bien insuffisant pour réveiller l’appétit des Français.
D’abord parce que ce livre, pourtant minutieusement préparé, vient trop tard. Ensuite parce que, sous couvert de confession, il manque encore de sincérité. Après avoir longtemps fait croire qu’il avait été battu par un malheureux concours de circonstances, Nicolas Sarkozy est redescendu dans l’arène en expliquant qu’il n’avait d’autre choix que de faire don de sa personne aux Français. Hélas pour lui, ces derniers n’ont pas cru une seule seconde à cette posture d’homme providentiel. Parce qu’ils n’en ont aucune envie et parce qu’ils ont vu s’affirmer à droite d’autres candidats tout à fait capables selon eux de faire le job, comme Alain Juppé.
A force de changer, Nicolas Sarkozy finit par perdre ce qui faisait sa force : son authenticité. Encalminé dans de mauvais sondages, l’ancien chef de l’Etat s’obstine à jurer qu’il n’est pas animé par un désir de revanche. Il continue de tourner autour du pot en affirmant que sa décision de se lancer dans la course n’est pas prise.
Lui qui s’enorgueillissait jadis de préférer la compagnie de Jean-Marie Bigard à celle de la princesse de Clèves cite désormais Confucius en exergue. C’est presque trop beau pour être vrai ! Les prochaines semaines montreront si, comme l’espère son entourage, ce livre suffira à remonter sa cote de popularité. Il est permis d’en douter.
Matthieu Croissandeau
Nouvel Observateur - France

Jean Sablon - "Syracuse" - (Classiques de la chanson française) - Music - Diapos

"Syracuse"

L'image du jour - 30-01-2016 - Bienvenue au Carnaval de Venise !

Bienvenue au Carnaval de Venise !


Un touriste photographie un fêtard masqué devant le Pont des Soupirs pendant le Carnaval de Venise. REUTERS/Alessandro Bianchi

vendredi 29 janvier 2016

Images du Monde - Statue de Dark Vador - Pologne

24 heures en images
La ville polonaise de Wejherowo s'est taillée un beau succès sur le web en partageant, courant janvier, la photo de cette imposante statue de Dark Vador sur Instagram etFacebook. Il s'agit en fait d'un monument à la gloire de Jakob Wejher, le fondateur de la cité, auquel les flocons tombés en abondance ont donné tous les attributs du personnage-phare de la saga Star Wars ! 

(www.wejherowo.pl / photo: Artur Hutnik)

Un cargo évacué dérive au large de La Rochelle



Le «Modern Express», un roulier de 164 mètres de long transportant 3600 tonnes de bois et des engins de travaux publics, se trouvait vendredi midi à environ 150 nautiques à l'ouest de La Rochelle. Les opérations pour le remorquer sont rendues délicates par la gîte et la houle.
Selon la préfecture maritime de l'Atlantique, il «présente toujours une très forte gîte» mais stabilisée «dans une mer plus calme» que les jours précédents et «ne présenterait pas d'entrée d'eau apparente».
Un remorqueur affrété par la Marine nationale, une frégate de lutte anti-sous-marine avec un hélicoptère à son bord, deux remorqueurs espagnols affrétés par l'armateur et un bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD) de la Marine Nationale naviguent dans la zone où dérive la navire. Les opérations devaient débuter vendredi dans l'après-midi.
La Tribune de Genève - Suisse

Le bilinguisme canadien progresse grâce au Québec


En 1901, moins d'une personne sur six parlait... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Le bilinguisme français-anglais a progressé au pays depuis un siècle principalement grâce au Québec, note une récente étude de Statistique Canada. L'agence, qui a dépoussiéré son recensement de 1901, note que les gains ont été beaucoup plus faibles dans le reste du pays, où l'on assiste même à une légère diminution depuis le début des années 2000.

Gains concentrés au Québec

C'est lors du recensement de 1901 que l'État a interrogé pour la première fois les Canadiens sur leur connaissance des deux langues officielles. À l'époque, moins d'une personne sur six parlait tant le français que l'anglais. Depuis un peu plus d'un siècle, l'agence a noté que le bilinguisme a progressé de cinq points, pour s'établir à 18,3 % de la population. Le gros de ces gains s'est toutefois concentré au Québec où près de 45 % de la population se dit aujourd'hui bilingue, contre une personne sur dix dans le reste du pays.
La Presse - Canada

jeudi 28 janvier 2016

Expressions populaires françaises - "A bon chat, bon rat"

Se dit de ceux qui luttent à forces égales
Ce proverbe qui était déjà connu au XVIIe siècle, était surtout employé entre gens de guerre pour désigner deux adversaires de la même force aux prises l’un avec l’autre. A cette époque, on disait : A bon assailleur, bon défendeur, voulant faire entendre que deux adversaires en présence peuvent se battre avec les mêmes avantages. Au Moyen Age, on disait : Un Roland pour un Olivier, ce qui signifiait exactement la même chose.
Un auteur latin, Térence, a dit : Par pari respondere, qui veut dire : Répondre d’égal à égal. Pour bien saisir la portée de ce proverbe, il faut lire la fable de La Fontaine (livre&nbsp ;III, fable 16) ayant pour titre : le Chat et le vieux Rat, dans laquelle il est démontré qu’il faut savoir déjouer la ruse par la prudence.
Voici, en quelques mots, comment le fabuliste s’explique : « Rodilardus était un chat rusé, il savait plus d’un tour et avait croqué maints rats et souris. Une fois, pour mieux les saisir, il s’était suspendu à un meuble et lorsqu’il avait vu rôder sous lui un certain nombre de ces animaux, il s’était laissé retomber sur ses pattes et avait attrapé les moins alertes qu’il avait croqués, bien entendu. En dernier lieu, il s’était roulé dans de la farine, et, pour mieux tromper les rôdeurs, était resté dans une immobilité complète. Mais il avait fini par trouver un adversaire digne de lui dans un vieux rat, qui avait payé son expérience au prix de sa queue perdue à la bataille. »
Laissons parler La Fontaine par l’organe de ce vieux rat :
Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille,
S’écria-t-il de loin au général des chats.
Je soupçonne dessous encor quelque machine,
Rien ne te sert d’être farine,
Car, quand tu serais sac, je n’approcherais pas.
C’était bien dit à lui : j’approuve sa prudence ;
Il était expérimenté
Et savait que la méfiance
Est mère de la sûreté.

Images du Monde - Un cliché pris de l'intérieur d'une grotte de glace en Islande.

24 heures en images (dimanche 3 janvier)
Un cliché pris de l'intérieur d'une grotte de glace en Islande.

Images du Monde - La lionne et ses petits (Afrique du Sud)


24 heures en images - Samedi 23 janvier
En France, il peut arriver d'apercevoir un sanglier sur la route. En Afrique du Sud, on croise de très gros chats ! Ainsi, sur un axe fréquenté près du parc Kruger, une lionne et ses petits ont paralysé le trafic pendant plus d'une demi-heure en décembre dernier. Une scène surprenante immortalisée par la photographe Sheila Grobbelaar.

Le dessin du jour - 28-01-2016 - "Qui a dessiné un poil du cul de Mahomet??"

Qui a dessiné un poil de cul de Mahomet ?

mercredi 27 janvier 2016

Christiane Taubira quitte le gouvernement français "sur un désaccord politique majeur»

Ver imagem original
Fin de partie pour Christiane Taubira. Le président de la République, François Hollande, et la ministre de la justice, Christiane Taubira, « ont convenu de la nécessité  de mettre fin [aux] fonctions [de Mme Taubira] au moment où le débat sur la révision constitutionnelle s’ouvre à l’Assemblée nationale, aujourd’hui, en commission des lois », écrit l’Elysée dans un communiqué, mercredi 27 janvier.

Femme de caractère, intelligente, excellente oratrice et égérie de la vraie gauche, la Guyanaise Christiane Taubira a toujours été considérée comme un électron libre dans la vie politique française.

Femme de gauche, apparentée PS, puis candidate du PRG à l'élection présidentielle de 2002, elle n'est toutefois restée entièrement fidèle qu'à un seul parti, Walwari (« Éventail »), qu'elle a fondé en 1993 et dont elle est toujours présidente.
Députée de Guyane de 1993 à 2012, elle a également siégé durant cinq ans au Parlement européen.

Lors des primaires socialistes de 2011, elle a soutenu Arnaud Montebourg.

Elle est nommée garde des Sceaux et ministre de la Justice du gouvernement de Jean-Marc Ayrault en mai 2012.

C'est elle qui a défendu le projet de loi légalisant le mariage homosexuel et est devenue, depuis, la pire ennemie des organisations catholiques opposées à cette réforme du Code civil.
Edition JoanMira

L'image du jour - 27-01-2016 - Budapest, entre ombres et lumières

Budapest, entre ombres et lumières


Le pont des Chaînes dans le centre de Budapest plongé dans le brouillard, mardi 26 janvier.

(photo: REUTERS/Laszlo Balogh)

lundi 25 janvier 2016

samedi 23 janvier 2016

L'image du jour - 23-01-2016 - Perchés au chaud

Perchés au chaud


Des oiseaux se réchauffent sur des tuyauteries de chauffage par des températures polaires au zoo de Pékin, en Chine, le 22 janvier 2016.
REUTERS/Stringer

mercredi 20 janvier 2016

L'image du jour - 20-01-216 - Chute de neige en Grande-Bretagne

Chute de neige en Grande-Bretagne


Le reflet dans l’eau du château de Kenmore en Écosse. Le brusque refroidissement des températures en Angleterre et en Écosse a provoqué des conditions de conduite périlleuses sur les routes verglacées.

mardi 19 janvier 2016

L'image du jour - 19-01-2016 - En Espagne, un cheval de feu pour la saint Anton

En Espagne, un cheval de feu pour la saint Anton


Un cavalier traversant un feu de joie avec sa monture en guise de bénédiction purificatrice. Cet étonnant spectacle équestre s’est déroulé samedi 16 janvier à San Bartolome de Pinares en Espagne, à 100 km à l’ouest de Madrid. Cette cérémonie religieuse annuelle est fêtée depuis 500 ans à la veille de la saint Anton, le saint patron espagnol des animaux.

Fotos do imaginario - "Chin au bar du Dauphin!" - Toulouse - France - 11-04-2015

"Chin au bar du Dauphin!"

Toulouse, 11-04-2015
JoanMira

lundi 18 janvier 2016

Expressions populaires françaises - "Avoir un coeur d'artichaut"

Afficher l'image d'origine

Tomber facilement et souvent amoureux.

Origine
Le coeur désigne ici le centre du végétal, le fond d'artichaut duquel se détachent de nombreuses feuilles, une pour chaque personne présente, tout comme quelqu'un qui a un coeur d'artichaut donne un peu d'amour à chaque personne qui lui semble digne d'intérêt.

Cette expression qui date de la fin du XIXe siècle vient de la forme proverbiale "coeur d'artichaut, une feuille pour tout le monde".

L'image du jour - 17-01-2016 - Chute de neige en Grande-Bretagne

Chute de neige en Grande-Bretagne


Le reflet dans l’eau du château de Kenmore en Écosse. Le brusque refroidissement des températures en Angleterre et en Écosse a provoqué des conditions de conduite périlleuses sur les routes verglacées.

samedi 16 janvier 2016

Daniel Balavoine - "Revolucion" - Video - Musique - Live

"Revolucion"

Para os que se preocupam com a minha saude politica e mental, (o que agradeço com emoção), estando a ficar velho e cansado, deixo responder o Daniel Balavoine através da canção que adoro: "REVOLUCION"... Ele que, infelizmente para muitos dos pelintras que nos poluiem a vida, sera eternamente jovem!

No dia 24 de janeiro, os Portugueses são chamados à eleição presidencial; por favor, não se enganem desta vês ou, melhor, não se deixem enganar por beijinhos e hipocrisia... 

Eu voto Marisa. Você vota, obviamente, no seu candidato. So peço que não esqueça da tortura a que foram submetidos os Portugueses nos ultimos anos!

Eu voto Bloco de Esquerda; mas se achar que a Marisa Matias não é sincera, vote em qualquer outro candidato de esquerda... Mobilize-se; o "Marcelinho ja se comporta como vencedor anticipado!!!

Vote! Vamos mostrar ao Marcelo Rebelo de Sousa & Co (Peter Steps Rabbit (muitissimo calado, depois das malfeitorias que fez), que Portugal não é uma coutada das "terras de Basto"!

Bordeaux, 16 de janeiro de 2016.

JoanMira 
  

Expressions populaires françaises- "A beau mentir qui vient de loin"

Ver imagem original
L’occasion de mentir est favorable à ceux qui arrivent de loin.

Ainsi que l’a dit un ancien : Omne ignotum pro magnifico, qui veut dire : On se fait une haute idée de ce qu’on ne connaît pas. Effectivement, l’espèce humaine, ayant un penchant à se figurer plus belles et plus grandes les choses qui se trouvent dans les pays éloignés, il arrive que les récits exagérés n’inspirent aucune défiance aux esprits ainsi disposés. Aussi les voyageurs peuvent-ils mêler des fictions, des contes même incroyables, à leurs récits, devant des auditeurs qui ne sauraient aller en vérifier l’exactitude dans les contrées lointaines que les narrateurs prétendent avoir parcourues.

Voici quelques vers d’un conte fait à l’adresse de ceux qui cherchent toujours à exagérer les faits :
Une dispute advint (arriva) entre deux voyageurs.
L’un d’eux était de ces conteurs
Qui n’ont jamais rien vu qu’avec un microscope ;
Tout est géant chez eux. Ecoutez-les : l’Europe,
Comme l’Afrique, aurait des monstres à foison.Celui-ci se croyait l’hyperbole permise.
« J’ai vu, dit-il, un chou plus grand qu’une maison. »
– « Et moi, dit l’autre, un pot aussi grand qu’une église. »
Le premier, se moquant, l’autre reprit : « Tout doux,
« On le fit pour cuire vos choux. »
Moralité 
Quand l’absurde est sans borne, on lui fait trop d’honneur
De vouloir par raison combattre son erreur.
Enchérir est plus court, sans s’échauffer la bile.
Ce proverbe pourrait servir d’épigraphe aux relations des voyageurs du XVIIIe siècle, lesquels avaient la manie d’y mettre tant de merveilleux qu’on n’y attachait plus aucune croyance.

L'image du jour - 1601-2016 - Douceur d'un bonhomme de neige

Douceur d'un bonhomme de neige


Ce petit homme en neige se dresse fièrement au milieu de la place Gendarmenmarkt de Berlin, après deux jours de chutes de neige.

vendredi 15 janvier 2016

Expressions populaires françaises - "Tailler une pipe"

Ver imagem original
Cette expression est une déformation récente de "faire une pipe", par combinaison avec "tailler une plume" qui a la même signification.

Les premiers usages vérifiés de "faire une pipe" ne datent que de la première moitié du XXe siècle, chez les prostituées, l'expression "faire un pompier" étant usuelle auparavant.

Alors pourquoi cette nouvelle expression ?
Au début du XXe siècle, les fumeurs du peuple se roulaient leur cigarette, les cigarettes manufacturées apparues à la fin du siècle précédent étant réservées aux personnes de la haute société et aux femmes. Ils disaient alors qu'ils "s'en roulaient une" ou "se faisaient une pipe" (si la cigarette s'appelait aussi la 'pipe' en argot, ce serait parce que la quantité de tabac nécessaire pour fabriquer la cigarette était à peu près équivalente à celle utilisée pour une pipe).
De là, il est facile d'imaginer que les dames de petite vertu qui faisaient des pompiers à leurs clients, comparaient leurs gestes à ceux que font les fumeurs d'abord méticuleusement avec leurs doigts et puis le long de la cigarette avec leur langue avant d'aboutir à une 'pipe' prête à être fumée.

Vu qu'il est question de pipe et de fumée, on ne peut s'empêcher de lier cette expression avec "avaler la fumée" qui lui est antérieure (milieu du XIXe siècle) et qui désignait une fellation complète, avec avalement du sperme.

Les esprits très curieux se demanderont pourquoi on disait aussi "tailler une plume", expression maintenant oubliée ?
D'après Cellard et Rey dans leur Dictionnaire du français non conventionnel (Lien externe), cela viendrait du fait qu'autrefois, et c'était une tâche plutôt réservée aux femmes, avant de tailler au canif les plumes d'oie qui servaient à écrire, il fallait en humecter l'extrémité avec la langue.

Et le 'pompier', alors ? me direz-vous, titillé par votre curiosité insatiable.
La même source rappelle qu'autrefois, les pompiers alimentaient leurs lances à incendie en activant à la main les pompes de leurs citernes. Ces mouvements de va-et-vient du piston dans le corps de la pompe, rappellent le fait qu'au cours d'une fellation, l'homme se fait 'pomper' par un autre type de va-et-vient, et le tout mélangé à la similitude entre 'pomper' et 'pompier' aurait fait le reste.
Exemple
Le souteneur de madame s'appelait Pompée ! Sans vouloir me foutre de Germaine, je trouve que faire des pipes pour entretenir un gars qui s'appelle Pompée, c'est un peu de la provocation.
Martin Rolland - La Rouquine

Les maîtres de la photographie - Robert Doisneau - "Au Bon Coin"

Au-Bon-coin, Saint-Denis - 1945 de robert doisneau



 
Robert Doisneau (14 avril 1912 - 1er avril 1994)

est un photographe français, parmi les plus populaires d'après-guerre. Il fut, aux côtés de Willy Ronis et d'Édouard Boubat, l'un des principaux représentants
du courant de la photographie humaniste française.


L'image du jour - 15-01-2016 - Festivités pour le Nouvel an serbe

Festivités pour le Nouvel an serbe


Plusieurs manifestations étaient organisées la nuit dernière en Serbie pour marquer l’entrée dans la nouvelle année. Ainsi ce feu d’artifice tiré dans le ciel de Belgrade.
Selon la tradition orthodoxe slave, suivant le calendrier julien, le Nouvel An orthodoxe tombe entre le 13 et le 14 janvier. Credit: REUTERS/Marko Djurica

jeudi 14 janvier 2016

Jean-jacques Goldman - "Rouge" - Video - Musique - Live

Afficher l'image d'origine
"Rouge"
(Red I am... For ever)

Expressions populaires françaises - "Zéro au jus"!

Ver imagem original
Ceux qui ont fait le service militaire connaissent bien le fameux « zéro ! » abréviation de « zéro au jus ! », le cri qu'ils poussaient au dernier jour de leur service enfin terminé.
Mais ce « zéro » avait bien souvent été précédé d'autres annonces au nombre décroissant (comme « soixante au jus » ou « huit au jus ») au fur et à mesure que la quille se rapprochait.
Alors pourquoi ce jus pour désigner un nombre jours ?

Eh bien c'est pour une raison simple : en argot, le mot jus désigne le café. Et dans le cas qui nous intéresse, c'est plus précisément celui du petit déjeuner, ce café qui rythme le début de chaque journée. Autrement dit, symboliquement, le nombre de jus désigne le nombre de jours.
D'ailleurs, il était fréquent que le réveil d'une chambrée par un gradé se fasse par un « au jus là d'dans ! » pour indiquer qu'il était temps d'aller fissa prendre son petit-déjeuner avant de passer aux réelles et sympathiques activités militaires.

Sortie du service militaire, cette expression peut aussi s'employer dans d'autres situations où l'on décompte un nombre de jours restants comme, par exemple, lorsqu'un employé va quitter sa société et qu'il lui reste quelques jours avant son départ ou lorsqu'un prisonnier n'est plus très loin de sa libération.

Pour les curieux, le terme jus est une abréviation de « jus de chique (le tabac noir à mâcher) » ou « jus de chaussette », ces liquides très peu appétissants auxquels le mauvais café pouvait être comparé.

Exemple
« Je peux te certifier que chaque matin, j'ai compté les jours : qu'est-ce que c'est long à la fin, cent quarante-huit au jus, quatre-vingts, soixante au jus, quarante-cinq, ça diminue, jusqu'à la quille, enfin. La quille, bordel ! Alors là, euphorique, je suis ! »

Photographie - Les maîtres de la photographie - Jean Eugène Auguste ATGET


portrait de Eugène ATGET - BNF


Jean Eugène Auguste ATGET, né le 12 février 1857 à Libourne et mort le 4 août 1927 (à 70 ans) à Paris) est un photographe français. Il est principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

(Photo : Portrait d'Eugène Atget réalisé par un photographe anonyme vers 1890).


01--41-rue-de-Broca-Eugene-Atget
41 rue de Broca © Copyright Eugène ATGET / BNF

L'image du jour - 14-01-2016 - Hommage aux victimes de l'attentat d'Istanbul

Hommage aux victimes de l'attentat d'Istanbul


Une écharpe du Bayern Munich a été déposée sur les lieux de l’attentat, qui a fait dix morts, principalement des Allemands, mardi dans le centre historique d’Istanbul. Les autorités turques ont attribué la responsabilité de cette attaque au groupe État islamique.

mercredi 13 janvier 2016

Renaud - "Dès que le vent soufflera" - Video - Musique - Live

Renaud
"Dès que le vent soufflera"

Images - Tempête en Gironde (France) - Des vents à 142 km/heure

Ver imagem original


le vent a soufflé fort, jusqu'à 142 km/ h au Cap Ferret. Dans le département malgré les inondations, routes fermées et coupures de courant (il y a encore 11 000 abonnés privés de courant en Gironde), les vents violents et la pluie n'ont pas causé d'incidents graves.

Sud-Ouest - France


L'image du jour - 13-01-2016 - Elvis en action

Elvis en action


Des résidents observent un hélicoptère – connu sous le nom d’Elvis – larguer de l’eau sur un amoncellement de pneus en feu à Melbourne, en Australie. Les pneus de camions ont pris feu dans une zone industrielle, dans la banlieue de Melbourne.

mardi 12 janvier 2016

Petit Sarko au bord des larmes



Si Nicolas Sarkozy s'est montré offensif, notamment sur la déchéance de nationalité, face aux nouveaux adhérents de son parti samedi, sa cote de popularité s'effrite. En l'espace de deux semaines, le patron des Républicains (LR) a perdu des points dans plusieurs sondages. Dernier en date, le baromètre Ipsos paru lundi soir sur le site du Point le voit chuter de neuf points par rapport à celui de novembre (il n'y en avait pas eu en décembre). Seuls 23% des Français ont une opinion favorable de lui selon cette étude, loin derrière Alain Juppé (60%) et François Fillon (39%).
Dans un autre baromètre paru la semaine dernière dans Les Echos, Nicolas Sarkozy perd 15 points de popularité chez les sympathisants LR, tandis qu'un sondage Ifop pour Le Figaro de lundi ne lui donne que 29% d'intentions de vote à la primaire derrière Alain Juppé (38%).

Les déçus de Sarkozy

Ce coup de mou est accompagné d'une série de critiques dans son camp. Son ancienne ministre Valérie Pécresse, nouvelle patronne de l'Ile-de-France, a ainsi réclamé un inventaire de "notre mandat 2007-2012" sur RTL. DansLe Parisien, Gérald Darmanin, un proche de Xavier Bertrand qui a été pendant 18 mois porte-parole de Nicolas Sarkozy, récuse "l'orientation que le président de (son) parti semble prendre". "La ligne identitaire ne peut pas être l'alpha et l'oméga de la future campagne", argue-t-il.
Dans ce contexte, les autres prétendants, officiels ou présumés, ne se privent pas de commentaires. Désormais totalement libre de parole, Nathalie Kosciusko-Morizet dénonce depuis une semaine la position de son parti sur l'extension de la déchéance de nationalité. Lundi matin, Hervé Mariton a tout simplement estimé que Nicolas Sarkozy n'était plus en position de se présenter à la primaire de droite. "J'ai cru en Sarkozy, mais il m'a déçu. J'ai du respect pour lui mais il faut des hommes neufs", a expliqué sur France 2 l'élu de la Drôme, candidat à l'investiture.

"J'aurais aimé retrouver l'enthousiasme de 2007 et pas les visages de 2012"

Pour certains, le problème ne s'arrête pas au seul débat sur la déchéance de nationalité. Lydia Guirous, écartée du porte-parolat du parti après les régionales, s'en prend ainsi à l'entourage de Nicolas Sarkozy. "Quand on voit l'orientation qui va être celle du parti, (...) c'est l'école buissonnienne", a-t-elle reproché mardi sur iTélé après avoir lancé : "J'ai un problème avec l'entourage (de Nicolas Sarkozy) qui à mon sens l'éloigne des Français. J'aurais aimé retrouver l'enthousiasme de 2007 et pas les visages de 2012."
Conscient de la "mauvaise passe" que traverse l'ancien Président, Jean-Pierre Raffarin a, lui, évoqué une "crise profonde" déclenchée par les résultats du "premier tour" des régionales, celui qui a vu le FN terminer en tête. Sur France Inter, mardi, l'ancien Premier ministre a toutefois prévenu : "Tous ceux, y compris certains de ses adversaires, qui le considèrent abattu auraient tort de sous-estimer son énergie."

Preuve en est, la contre-attaque est déjà préparée. Après une escapade, mercredi à Abou Dhabi, pour une conférence - publique et ouverte à la presse -, Nicolas Sarkozy va préparer une série de déplacements pour rencontrer ses électeurs. "Du terrain, du terrain, du terrain", résume un conseiller cité par Atlantico. Problème de cette stratégie : Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire et Jean-François Copé ont la même.

JDD - France