Nombre total de pages vues

mercredi 30 novembre 2011

Rugby - Père d'IMANOL Harinordoquy dans la bagarre de Biarritz...


Le derby basque a connu une bagarre étonnante: Le père d'Imanol est entré en scène! Bravo, Papy! Même si nous sommes pour l'Aviron, nous disons chapeau bas!

Great Britain - Strike - Public sector workers on the picket lines for day of action


Public sector workers from the GMB, Unite and Unison unions picket outside the Queen Alexandra Hospital in Cosham, near Portsmouth (Pic: PA)

Public sector workers from the GMB, Unite and Unison unions picket outside the Queen Alexandra Hospital in Cosham, near Portsmouth (Pic: PA)
Schools, hospitals, courts and transport were hit by the biggest strike in decades today as up to two million public sector workers staged a walkout.

Teachers, nurses and civil servants joined weather forecasters, botanists and nuclear physicists on picket lines.
Unions reported huge support for the 24-hour walkout in the bitter row over pensions, but warnings of massive delays at Heathrow airport failed to materialise, with passengers saying border controls were "better than usual".
Union officials accused the Government of "ramping up" possible airport disruption and claimed that "under-trained" staff had been drafted in to cover striking immigration and passport workers.
"Some of those on duty today don't have proper security clearance. They are not qualified to do the job properly, which is a concern. We will take this up after the strike ends," said an official from the Public and Commercial Services (PCS) union.
The PCS said reports from picket lines showed a "huge" turnout for the strike, with up to 90% of staff in some Government departments, including Revenue and Customs, taking action.
General secretary Mark Serwotka said: "I have been to pickets around central London and spirits are sky-high, with many other unions besides PCS out on strike.
"People should be very proud of the stand they are making today, in contrast to the shame of the Government. Public sector workers have come together today to show their united opposition to the Government's prolonged and concerted attacks on their pensions, jobs and communities."

Manifestation contre l'austérité vendredi à Bruxelles

© afp
Le front commun syndical FGTB-CSC-CGSLB manifestera vendredi au centre de Bruxelles pour protester contre l'austérité "pour les victimes de la crise". Des milliers de manifestants, provenant des quatre coins du pays, sont attendus dans la capitale.

"Après les arbitrages budgétaires, les craintes syndicales se confirment: l'on constate que l'effort demandé aux plus faibles est largement plus important que celui demandé aux plus aisés. Il y a en effet un déséquilibre entre nouvelles recettes (qui devaient être cherchées du côté du capital) et économies (qui touchent les bas et moyens salaires)", soulignent les syndicats dans un communiqué mercredi. Les syndicats CSC et FGTB ont dénoncé l'accord sur le budget "socialement injuste" selon eux.

Les syndicats avaient annoncé l'organisation de cette manifestation le 15 novembre dernier alors que les négociateurs n'avaient toujours pas trouvé un accord sur le budget fédéral.

Le rassemblement des syndicats est annoncé vendredi à 09h30 près de la gare du Nord où un podium sera installé au coin du boulevard
Bolivar et du Quai de Willebroeck. Les leaders syndicaux Rudy De Leeuw (FGTB), Luc Cortebeek (CSC), Anne Demelenne (FGTB), Claude Rolin (CSC), Jan Vercamst (CGSLB) y prendront la parole à partir de 10h00.

Le cortège quittera ensuite le quartier nord vers 10h30 pour rejoindre la gare du midi en passant par le boulevard Jacqmain, la place De Brouckère, le boulevard Anspach et Lemonnier. La police prévoit de nombreux embarras de circulation au centre de Bruxelles où les tunnels de la petite ceinture seront fermés. La fin de la manifestation est annoncée pour 13h00.

Si une estimation du nombre de manifestants n'est pas encore possible, des militants rejoindront la capitale des quatre coins du pays. La SNCB a notamment prévu des trains spéciaux pour cette manifestation. (belga)
7SUR7 - BELGIQUE

Bolivia disminuyó sus niveles de pobreza e indigencia

Bolivia descendió su nivel de pobreza entre 2002 y 2009, en 8.4%, mientras que el índice de indigencia bajó en 5.9%, de acuerdo con el informe “Panorama social de América Latina 2011”, presentado por la Comisión Económica para América Latina y el Caribe (CEPAL) este martes en Santiago de Chile.
Los datos del Informe de la CEPAL señalan que para el 2002, los índices de pobreza eran de 62,4% y que para alrededor de 2009 ese indicador bajó a 54%, registrando una mejora del orden del 8,4% en los niveles de pobreza en el país.
Respecto a los índices de indigencia, para Bolivia esos datos indicaban para el 2002 un índice de 37,1% de la población, pero para alrededor de 2009 el mismo registra una caída a 31,2% que, en términos generales implica una baja en el porcentaje de indigencia de 5,9%.
Para la CEPAL, “Los diferentes niveles de desarrollo, así como la carga impositiva y el consecuente presupuesto público general y específicamente social, ocasionan grandes disparidades en la cantidad de recursos por habitante que los Estados pueden destinar a áreas sociales como la educación, la salud, la seguridad y la asistencia social, entre otras”.
Otra de las observaciones de la CEPAL concluye que, “en promedio, los países de mayor gasto pueden destinar ocho veces los recursos por habitante respecto de los más restringidos en este ámbito”.
Otro aspecto que destaca el informe “Panorama social de América Latina 2011”, aunque no menciona de manera específica a Bolivia, es que como respuesta a la crisis económica internacional, “los países optaron por expandir transitoriamente su gasto público en vez de contraerlo, como era lo tradicional. Aunque dicha expansión no siempre tuvo un énfasis social, igualmente permitió prevenir el aumento del desempleo y de la vulnerabilidad social”.
Cabe recordar que en semanas pasadas, una polémica entre el Ministro de Economía y Finanzas boliviano con personeros del FMI, se dio en torno a si debe o no debe incrementarse el gasto público y no contraerlo. La autoridad boliviana puso énfasis en que las políticas adoptadas incluían un mayor gasto público, en lugar de “frenar” el mismo.
EL MUNDO - BOLIVIA

Venezuela - ?Elecciones sin Chavez?

Secretario ejecutivo de la MUD, Ramón Guillermo Aveledo
La oposición venezolana está preparada para enfrentar en las elecciones de 2012 a un candidato del gobierno distinto del mandatario Hugo Chávez, quien asegura recuperarse de un cáncer, dijo este martes el portavoz de la coalición de fuerzas opositores en Brasilia.

El coordinador de la llamada Mesa de Unidad Democrática (MUD), Ramón Aveledo, hizo la afirmación a propósito de los rumores sobre un eventual deterioro de la salud del líder venezolano.

"Estamos preparados para la eventualidad de que el presidente de la República sea candidato a la reelección, que es obviamente su preferencia personal, pero también preparados para que haya otro candidato del gobierno", señaló Aveledo a la prensa extranjera.

El dirigente reconoció que existen muchos rumores sobre la salud de Chávez debido a la falta de información oficial detallada, pero que en Venezuela nadie sabe con certeza cuál es el verdadero estado del presidente.

"Estoy más enterado, como cualquier venezolano, de los padecimientos que sufrió el ex presidente Fidel Castro (alejado del poder en 2006 por enfermedad, ndlr) que los que tiene nuestro presidente", dijo.

Aveledo agregó que la oposición venezolana, "cualquiera sea la circunstancia", apoyará sólo una sucesión presidencial apegada a las normas constitucionales. El dirigente venezolano inició una visita de tres días Brasilia para reunirse con políticos y congresistas brasileños.

Chávez, de 57 años, fue operado de un tumor maligno en junio en Cuba y a finales de septiembre concluyó su tratamiento de quimioterapia luego de cuatro sesiones.

El jefe de Estado, en el poder desde 1999, aspira a ser reelecto para un tercer mandato en las elecciones presidenciales del 7 de octubre de 2012, para las cuales asegura que estará plenamente recuperado.

L'image du jour 30-11-2011

Le visage de la colère contre l'austérité

Le visage de la colère contre l'austérité
Un homme manifeste devant l’hôpital St Thomas à Londres (30 novembre 2011). REUTERS/Toby Melville

mardi 29 novembre 2011

Le maître au firmament

Image_1322466695965
En remportant son sixième Masters, un record absolu, Roger Federer a couronné dimanche une fin de saison exceptionnelle marquée par des victoires à Bâle, Paris et Londres. «C'est un rêve», a commenté le Bâlois, qui termine l'année à la 3e place du classement mondial.

Roger Federer s'est imposé 6-3 6-7 (6/8) 6-3 en finale du Masters face à Jo-Wilfried Tsonga, pour lequel les dimanches se suivent et se ressemblent. C'est le troisième dimanche de suite qu'il perd contre Roger Federer après la finale de Bercy et le premier match du round-robin dans cette O2 Arena que Roger Federer a fait sienne.

Devant un public tout acquis à sa cause et qui lui aura réservé samedi et dimanche deux belles «standing ovations», Roger Federer a cueilli son septantième titre, son sixième dans ce tournoi des Maîtres dont il est aujourd'hui le seul détenteur de victoires. Le seul autre tournoi dans lequel il s'est imposé à six reprises est... Wimbledon.

Ce succès a été acquis au terme d'un match riche en rebondissements mais qui ne fut pas d'une qualité exceptionnelle. Roger Federer a, en effet, servi pour le gain de la partie à 6-3 5-4. Il a ensuite bénéficié d'une balle de match dans le tie-break. Son grand mérite fut de repartir au combat en oubliant très vite l'issue de ce deuxième set qu'il n'aurait jamais dû perdre.
SWISSINFO

L'image du jour 29-11-2011

James Murdoch décrié par la rue

James Murdoch décrié par la rue
Les actionnaires du bouquet satellitaire britannique BSkyB doivent se prononcer aujourd’hui sur l‘éventuelle reconduction de James Murdoch comme président du conseil d’administration, au cours d’une assemblée générale à risque pour l’héritier de l’empire médiatique Murdoch. REUTERS/Neil Hall

lundi 28 novembre 2011

Football - Le PSG prend la leçon à MARSEILLE

A l'image d'un Pastore de nouveau transparent, les individualités parisiennes ont encore déçu contre Marseille, dimanche.(EQ)
A l'image d'un Pastore de nouveau transparent, les individualités parisiennes ont encore déçu contre Marseille, dimanche.(EQ)
C'est une crise que lui envieraient certainement beaucoup de ses concurrents. En ne remportant aucun de ses trois derniers matches de L1, le Paris-SG s'est encore débrouillé pour alimenter les discussions autour de cette crise qu'il s'offre traditionnellement au mois de novembre. Bien sûr, le club de la capitale n'accuse que trois longueurs de retard sur le leader montpelliérain. Mais sa déb,cle à Marseille (0-3), dimanche, a fait ressurgir quelques doutes sur sa capacité à se muer en cette équipe censée tout écraser sur son passage. La faute à Leonardo qui a fragilisé l'équipe tout seul en entretenant un climat de défiance à l'égard d'Antoine Kombouaré ? Sans doute un peu, mais pas seulement. A l'exception d'un succès probant contre Lyon (2-0) le 12 octobre dernier, Paris n'a jamais dévoilé un niveau de jeu conforme aux espérances de ses nouveaux propriétaires. Seuls les coups d'éclat de ses individualités lui avaient permis de donner le change.

Un manque de caractère

C'est une certitude : Paris ne souffre pas d'un déficit de talent. Ces dernières semaines, la faillite de son quatuor offensif Ménez-Pastore-Nene-Gameiro a toutefois pointé du doigt des manques plus ennuyeux. Manque de cohésion à l'image d'une altercation Nene-Bodmer, trois jours avant le Clasico, ou encore d'une prise de bec Nene-Sakho en plein match. Manque d'agressivité, ce qui est souvent perçu comme de la suffisance. Manque de caractère également comme en témoigne cette absence de révolte après l'ouverture du score de Rémy. En dehors de Sakho et Sissoko, aucun joueur parisien n'a affiché les valeurs de combativité que requiert un tel choc. «On a perdu au mental», pouvait se désoler Blaise Matuidi dans les couloirs du Vélodrome. «Marseille a joué avec la rage et la détermination, complétait Salvatore Sirigu. C'est ça la différence entre l'OM et nous en ce moment».

Pastore passe encore à côté

Le plus inquiétant dans l'histoire, c'est que certains Parisiens semblent encore se voiler la face. Il fallait entendre, à la fin du match, Jérémy Ménez louer les occasions que se seraient apparemment procurés ses équipiers... Bon d'accord, il y a eu cette frappe de Sissoko sur le poteau de Mandanda, mais sinon ? Alors qu'il s'était targué la semaine précédant ce match de toujours répondre présent lors des grands évènements, Pastore est passé à côté, encore... L'Argentin ne s'est montré qu'une seule fois décisif depuis la venue de Lyon, et la thèse de la fatigue qu'il a lui-même avancée ne peut plus expliquer à elle seule son trop grand déchet technique. Quant à Gameiro, qui n'a plus marqué depuis cinq journées, il n'a encore eu aucun bon ballon à se mettre sous la dent. Passablement énervé lors de son remplacement, l'ancien Lorientais lâchera plus tard : «je ne parle pas, on a été nuls». «Et s'ils jouaient ensemble ?», interrogeait L'Equipe deux jours après un nul décevant à Bordeaux. La solution passera peut-être par là.

L'EQUIPE

L'image du jour 28-11-2011

Russie : l'indignation de Lyudmila Alexeyeva

Russie : l'indignation de Lyudmila Alexeyeva
La militante des droits de l’homme et fondatrice de l’observatoire “Moscow Helsinki” Lyudmila Alexeyeva fait un signe évocateur lors d’une conférence de presse dédiée à la mort de l’avocat Segueï Magnitski, à Moscou. REUTERS / Anton Golubev

dimanche 27 novembre 2011

L'image du jour 27-11-2011

Buffet à volonté en Thaïlande

Buffet à volonté en Thaïlande
Comme chaque année les habitants de Lopburi, à quelques 150 kilomètres de Bangkok, remercient les singes d’attirer de nombreux touristes au village et organisent pour cela un grand buffet. Ce festival est considéré comme l’un des plus étranges au monde. REUTERS/Damir Sagolj

Video - Le fado sacré par l’Unesco "Patrimoine de l'Humanité"

Chanson des voyous, chant engagé, chanson du régime sous la dictature… le fado perdra-t-il un jour de son mystère ? Quoiqu’il en soit, voici venu le temps de la reconnaissance mondiale pour ce chant traditionnel, né à Lisbonne il y a près de deux siècles, et devenu depuis le symbole du peuple portugais. Cela fait longtemps que Lisbonne et le Portugal attendait cette consécration…
Le fado vient d’être inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’Unesco !


Affiche du film de Leitão de Barros
Dans les années 50, la diva disparue, Amália Rodrigues (1920-1999), a exporté ce chant de la saudade aux quatre coins du monde contribuant ainsi à l’imposer comme le symbole de la culture portugaise.
Aujourd’hui, le fado n’est donc plus seulement la chanson de Severa, Alfredo Marceneiro, Amália, Carlos do Carmo, Camané ou Carminho… c’est un trésor que le monde entier devra préserver, pour les générations futures.

Logo de la candidature du fado

samedi 26 novembre 2011



FLIPPER ET JUKE-BOX

Arrête de déconner Jimmy.
Faut débarrasser l’esplanade.
Sûr, il n’est que quatre heures
Mais ; Régis veut fermer.

Attends, je vais mettre de la tune
Dans le juke-box : veux encore
L’écouter, Ray Charles… Et puis,
Boire encore boire un coup…

Tu me suis ? Allez, on s’en jette
Un dernier ; fait chaud, nom de dieu !
Messieurs, on ferme, tonne la voix
Du patron… Jimmy lui a cassé la tête.

Faut pas l’énerver le Jimmy, tout
Maigre et pâlichon il en a maté d’autres.
Couchés sur le trottoir, nous pansons nos
Plaies au son de « In the heat of the night »…

Andorra, 26 novembre 2011

JMIRA

L'image du jour 26-11-2011

Araignée népalaise

Araignée népalaise
Une image du jour zhen en ce samedi. L’ombre d’une araignée à travers une feuille située dans la région du lac Taudaha, un paradis naturel que l’on trouve à Kathmandou, Nepal. REUTERS/Navesh Chitrakar

Now, it's time to say goodbye



CIAO, CIAO, CIAO...

Breve historia de Andorra


Andorra

Andorra es un rincón casi perdido entre España y Francia, más conocido por muchos por ser un paraíso fiscal y una estupenda estación de esquí. Este diminuto principado situado en los Pirineos orientales está surcado por montañas, ríos serpenteantes y valles. A muchos os podrá parecer pequeño, sin embargo para otros es la mejor estación de esquí de todos los Pirineos, por lo que es ideal para esquiar.
Andorra es una antigua nación, fundada por Carlomagno, que la conquistó a los musulmanes en el año 803. Carlomagno la usó como barrera de protección ante los musulmanes que pretendían entrar en Francia. Un siglo más tarde, el nieto de Carlomagno, Carlos fue nombrado Conde de Urgell y soberano de Andorra. La familia Urgell entregó las tierras a la diócesis de Urgell, bajo la atenta mirada del obispo de la Seu de Urgell.
En el siglo XI el obispo se colocó bajo la protección de un noble español, el Señor de Caboet, porque temía un ataque militar de los señores vecinos. Sin embargo, un noble francés, el conde de Foix, se casó con un miembro de la familia de los Caboet, con lo que se acabaron los posibles ataques. Sin embargo, esto desembocó en una disputa entre el noble francés y el obispo por hacerse con el dominio de Andorra.
Finalmente, en 1278, como resultado de los Paretages, las actas del señorío mixto, las escaramuzas entre los condes y los obispos de Urgell por el control de los valles circundantes llegaron a su fin, cuando el obispo de la Seu de Urgell y la casa francesa de Foix firmaron la co-soberanía.
Este reparto de poder en un pequeño punto del país llegó finalmente a su fin en 1993, cuando Andorra se convirtió finalmente en un estado independiente, con su propia constitución. Hoy en día, el principado de Andorra ofrece un clima muy agradable. En invierno cae la suficiente nieve como para poder esquiar, y en verano no hace tanta calor para hacer el mejor turismo rural.
Con su larga historia hispano-francesa, es curioso, pero los andorranos hablan catalán como lengua oficial, y su gastronomía tiene también una fuerte influencia catalana. La capital es la pequeña Andorra la Vella, situada en la quebrada de un valle. Su vida nocturna es muy interesante, con bares, restaurantes y salas de fiesta.

vendredi 25 novembre 2011

petit sarko: on n'a pas besoin de le caricaturer; il "se" le fait tout seul!


Pouvez-vous imaginer qu'un Président de la Republique puisse faire plein de fautes d'orthographe? Eh bien, les voilà, en  quelques lignes pondues par le nabot!

(traduction instantané à la mode nabostyle: pouver vou imaginéé qu'un prédident de la républic fasse pleines des fautes d'ortografe? Eh ben v'là, en quelque ligne pondut par le nabeau)

...Et quand il parle c'est mieux qui c'était pas pire...



Après le décès de Danielle Mitterand, le Palais de l'Elysée a publié un communiqué rendant hommage à la femme de l'ancien Président.
Un document anormalement bourré de fautes d'orthographe (six au total)…smiley laughing LElysée au top en orthographe!
.danielle miterrand elysee m LElysée au top en orthographe!

Merkozy: La fin de l'€uro - les pauvres gens sont très tristes...


Keystone

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont dit jeudi à Strasbourg au chef du gouvernement italien Mario Monti qu'un "écroulement de l'Italie amènerait inévitablement à la fin de l'euro". C'est ce qu'a indiqué vendredi le gouvernement italien au sortir d'un conseil des ministres.
Le président français et la chancelière allemande ont "réaffirmé leur soutien à l'Italie, se disant conscients qu'un écroulement de l'Italie amènerait inévitablement la fin de l'euro, provoquant un arrêt du processus d'intégration européenne aux conséquences imprévisibles", selon un communiqué de la présidence du Conseil italien.
Lors du mini-sommet qui a réuni jeudi les trois dirigeants à Strasbourg, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont par ailleurs exprimé leur "confiance" en Mario Monti et leur "conviction de l'engagement" de l'Italie "dans l'effort commun destiné à trouver des solutions à la grave crise financière et économique de la zone euro", a ajouté le gouvernement italien.

Bayrou: le retour de l'inconscitance, voire lâcheté, voire arrivisme!



Le lâche de service est de retour, le guignol imbu de sa personne qui par son refus de soutenir Royal en 2007, a condamné le pays à 5 ans de nabotisme et ainsi contribué à couler le pays.

L'image du jour 25-11-2011

Une maison flottante bricolée pour faire face aux inondations en Thaïlande

Une maison flottante bricolée pour faire face aux inondations en Thaïlande
Un homme utilise un radeau improvisé pour se déplacer à travers les rues inondées dans la province de Nonthaburi, dans les banlieues de Bangkok, le 25 novembre 2011

jeudi 24 novembre 2011

México: Ejecutaron a 24 en Culiacán


El Gobierno Federal condenó los hechos que provocaron la muerte de 24 personas este miércoles en distintos puntos de Sinaloa y ofreció su apoyo al gobierno de la entidad para “impedir que estos hechos queden impunes. Un reporte de la PGJE indicó que en la colonia Rosales, en las inmediaciones del Hospital General de Culiacán, se encontraban 12 cuerpos en la caja de una camioneta de redilas.
Explicó que la unidad aún se encontraba con vestigios de fuego, pero cuando llegaron los bomberos, ya estaba completamente quemada con los cuerpos. El vehículo, tipo Estaquitas, blanco y placas de circulación UA-05257, estaba en las calles Navolato y Primero de Mayo en el citado sector y fue descubierto alrededor de las 6:50 horas.
Minutos más tarde, se reportó que en la calle Isidro Salas Barrón y avenida Zaragoza, en el fraccionamiento del Desarrollo Urbano Tres Ríos, se localizó una camioneta quemada, en la que había cuatro cuerpos calcinados. El vehículo es tipo Ranger KinCap cabina y media con camper de color blanco.

L'image du jour 24-11-2011

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite rencontre le président yéménite au Palais royal à Ryad

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite rencontre le président yéménite au Palais royal à Ryad
Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a signé le plan élaboré par les pays du Golfe mercredi pour transférer son pouvoir au vice-président. L’accord est censé mettre fin à des mois de protestation, qui a poussé le pays au bord de la guerre civile. REUTERS/Handout

Video - Le petit Kon: le pouvoir de dire non!


Sarkozy: le pouvoir de dire n'importe quoi; quand on pense que vous votez pour lui!

Video - Dieudonné: Quand les grands Kons parlent parlent des petits Kons (Sarkozy)

Dieudonné: Kadhafi, de son vivant,  aurait financé la campagne de Nicolas Sarkozy à hauteur de 4 millions d'euros. La Libye devrait, selon lui, apporter des éléments de preuve prochainement.


Le grand kon (Dieudonné) parle d'un petit Kon (Sarkozy)

Dessin - L'amer monte...


"L'amer monte" - 2-11-2011

(Grève générale)

mercredi 23 novembre 2011

Helicopter crash Auckland

L'image du jour 23-11-2011

Un policier russe arrête un activiste politique

Un policier russe arrête un activiste politique
A Moscou, un policier russe est en train d’interpeller un militant d’un groupe d’opposition appelé “une autre Russie” lors d’une manifestation contre les élections à venir. REUTERS/Denis Sinyakov

mardi 22 novembre 2011

BENFICA QUALIFIE!!!



Manchester n'a pas encore son billet pour les huitièmes

Axel Witsel peut être satisfait de sa prestation. En opposition directe avec Fletcher et Carrick, l'international belge a tenu tête à l'entrejeu anglais. © afp
Tout comme au match aller (1-1), Manchester United et Benfica se sont quittés sur un partage (2-2). Cueillis à froid à la suite d'un mouvement initié par Axel Witsel (0-1), les hommes de Ferguson ont égalisé avant le repos par l'entremise de Berbatov (pourtant en position de hors-jeu). En deuxième période, c'est Fletcher qui donnait l'avance aux Red Devils, avant qu'Aimar ne profite d'une erreur dans la défense anglaise (2-2). Manchester United, pas encore qualifié, devra aller chercher un point à Bâle lors de la dernière journée pour assurer sa place en huitièmes de finale.
Dimitar Berbatov a rétabli l'égalite pour les Red Devils, malgré une position hors-jeu évidente. Mais que faisait le juge de touche sur cette phase?
© getty
Dimitar Berbatov a rétabli l'égalite pour les Red Devils, malgré une position hors-jeu évidente. Mais que faisait le juge de touche sur cette phase? © reuters
1. Berbatov retrouve le chemin des filets
Sur une voie de garage à ManU, Berbatov figurait dans le onze de base de Ferguson, qui avait laissé Herndandez sur le banc. Rooney, qui s'est blessé ce week-end, n'était pas repris. Cités à Anzhi et au PSG, l'attaquant bulgare est sorti de son mutisme sur la scène européenne. En effet, il n'avait plus inscrit le moindre but en C1 depuis octobre 2008. Et dire que son coup de tête victorieux aurait dû être annulé pour une position de hors-jeu flagrante. Quoi qu'il en soit, l'attaquant des Red Devils a prouvé qu'il pouvait encore rendre service à son équipe.

2. La défense, talon d'Achille de ManU
La défense mancunienne a rarement respiré la sérénité dans cette rencontre. Dès l'entame de match, on a senti la fébrilité dans ce secteur de jeu. Le manque d'expérience de Phil Jones, auteur d'un but contre son camp, a été préjudiciable à ManU. Le défenseur anglais n'est pas un gage de sécurité dans l'axe central, malgré la présence de Ferdinand à ses côtés. Vivement le retour de Vidic. De Gea lui non plus n'a pas été exempt de tout reproche et plaide coupable sur le deuxième but portugais.

3. Axel Witsel sous la loupe
Que dire de la prestation d'Axel Witsel? Aligné comme pare-choc devant la défense, l'ex-Standardman peut être crédité d'une bonne prestation. Il a notamment été à la base du but d'ouverture de Benfica. Après 20 bonnes premières minutes de son équipe, l'international belge a eu la tâche difficile avec le volume de jeu de Fletcher et Carrick. Malgré tout, il a tenté de jouer vers l'avant, se permettant même l'une ou l'autre infiltration. En deuxième mi-temps, il a glissé sur la droite de l'entrejeu, sans doute pour bloquer les dédoublements de Patrice Evra. Le médian belge aurait peut-être pu donner la victoire si Aimar s'était montré un peu plus altruiste.

Michaël Bouche
© ap

Photo - Helena


HELENA - 2010

Fotos impactantes: Indonésia

Capacidad al límite en un tren de pasajeros que se dirige a Yakarta, Indonesia.  Foto: Reuters
Capacidad al límite en un tren de pasajeros que se dirige a Yakarta, Indonesia. Foto: Reuters

A Tahrir, la colère des jeunes de la révolution


Contre les gaz lacrymogènes des forces anti-émeutes, nombre de manifestants de sont équipés de masques à gaz (vendus 2,50 euros), ou à défaut des masques chirurgicaux distribués à l'entrée de la place.
Epicentre du mouvement populaire qui a fait chuter Moubarak, la place du Caire est à nouveau investie par les manifestants, qui réclament au pouvoir militaire la formation d'un gouvernement civil. Après trois jours de violents affrontements, un rassemblement massif est prévu ce mardi.

Danielle Mitterrand est décédée

MITTERRAND-MAI 81-ELECTIONS
Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République. On les voit ici vers 20 heures, au moment de l'annonce des résultats, à Château-Chinon, à l'hôtel du Vieux-Morvan. Selon Le Monde, elle verse quelques larmes de joie. "Que nous arrive-t-il mon Danou?", s'émeut son mari.

Nucléaire: tout ce que vous devez savoir sur le Mox


21 des 58 réacteurs nucléaires français fonctionnent avec du Mox, à hauteur de 30 % maximum.

Avant d'être la pomme de discorde entre écologistes et socialistes, le Mox, de l'anglais mixed oxide, est un combustible nucléaire à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium. Il contient entre 5 et 10 % de plutonium et entre 90 et 95 % d'uranium appauvri. À l'origine, le Mox était le combustible des réacteurs à neutrons rapides, du type Superphénix, tous à l'arrêt depuis l'abandon de ce dernier, en 1997, par Lionel Jospin. La technologie qui permet sa fabrication est héritée du nucléaire militaire, puisque la production de plutonium a été lancée, dans les années soixante, pour les besoins de la bombe atomique.
Après l'arrêt de Superphénix, la décision a toutefois été prise en France de l'utiliser dans les réacteurs électronucléaires existants qui fonctionnent normalement avec du combustible à l'uranium enrichi. 21 des 58 réacteurs français fonctionnent actuellement avec un maximum de 30 % de Mox.
Dans cette optique, les combustibles usés des centrales nucléaires sont entreposés, entre 3 et 5 ans, dans des piscines remplies d'eau (le temps que leur radioactivité baisse) avant d'être retraités par l'usine de la Hague dans la Manche. L'opération consiste alors à séparer l'uranium (95 % du total), le plutonium (1 %) des déchets ultimes (4 %). Le plutonium ainsi extrait est alors acheminé vers l'usine Melox de Marcoule, dans le Gard, qui est actuellement la seule au monde à fabriquer du Mox.

Françafrique : Sarkozy aurait aussi bénéficié des mallettes de Bongo


ARCHIVES. Symbole de la Françafrique, Omar Bongo, l’ancien président du Gabon, avait tissé des liens avec tous ses homologues français de la Ve République. Ici avec Nicolas Sarkozy.

Omar Bongo, l'ex-président gabonais décédé en 2009, aurait «contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy». C'est ce qu'a affirmé un proche de l'ancien chef d'Etat africain aux journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung.
Leur «enquête sur les milliards volés de la Françafrique» est publiée dans un ouvrage à paraître jeudi intitulé «Le scandale des biens mal acquis».

L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à Ali Bongo, qui succède à son père en août de la même année. Dans cet entretien qui avait eu lieu en septembre. Il confirme les révélations de l'avocat franco-libanais et conseiller de l'ombre de présidents français pour l'Afrique Robert Bourgi, qui a affirmé en septembre avoir remis «20 millions de dollars» à l'ex-président (1995-2007) et à son Premier ministre .
Lire l'article sur LE PARISIEN

Marine Le Pen peut-elle accéder au second tour de l'élection présidentielle?



Elle est montée doucement mais surement en puissance : depuis son investiture à la tête du Front national en janvier dernier, Marine Le Pen a réinstallé son parti dans le paysage politique. Depuis le début de la crise, le Front national a reconquis les électeurs. Marine Le Pen a cherché à normaliser son image. Elle veut construire un "parti de gouvernement", capable de s'entourer d'une équipe solide et professionnelle, et de "dédiaboliser" le FN.
Elle cherche aussi à bâtir un programme crédible : le Front national explore à nouveau la veine sociale du nationalisme. Marine Le Pen se pose en défenseur des ouvriers et des salariés les plus précaires. Elle veut également désormais rallier les cadres et les retraités.
Le Front national fait-il son « come back » dans le paysage politique français ? Comment la gauche entend-t-elle contrer les arguments du FN ? En cas de défaite en 2012, une partie de la droite parlementaire s'alliera-t-elle au parti d'extrême-droite ? Y'a-t-il un risque de 21 avril à l'envers?
JDD

L'image du jour 22-11-2011

Human rights Watch manifeste au Chili

Human rights Watch manifeste au Chili
Des militants de Human rights Watch manifestent dans la capitale chilienne, Santiago, contre la sortie d’un livre controversé qui, selon eux, célèbre la vie de l’ex brigadier général Miguel Krassnoff. A la tête de la police secrète sous le régime d’Augusto Pinochet, Krassnoff purge actuellement une peine de prison à vie pour l’enlèvement, la torture et le meurtre d’opposants politiques. REUTERS/Ivan Alvarado

Now, it's time to say goodbye

Now, it's time to say goodbye


Prime de fin d'année

CIAO, CIAO, CIAO...

lundi 21 novembre 2011

La phrase du jour de (contre) petit sarko

Obama a félicité Sarkozy, heureux papa de la petite Giulia. Si le fond est là, la forme est plus que hasardeuse et pas très cool pour le Président français, humilié en public.

Le G20, organisé à Cannes du 3 au 4 novembre, tourne à la farce.
Après la bévue de CNN qui situe Cannes en Espagne, place à la vilaine pique de Barack Obama qui s'est ouvertement et publiquement moqué du physique de Nicolas Sarkozy.
Devant les caméras, Obama s'est livré à un discours et en a profité pour féliciter Nicolas Sarkozy pour la naissance de la petite Giulia, née le 19 octobre à la clinique de La Muette.
Sans pitié, il a déclaré : "Je veux féliciter Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy pour la naissance de Giulia. Je suis sûr que Giulia a hérité de l'apparence de sa mère plutôt que celle de son père, ce qui, je pense, est une excellente chose".
Cette phrase collector est encore plus savoureuse quand on voit la mine déconfite de Nicolas Sarkozy qui encaisse la vanne avec un sourire forcé.
Pour rattraper le coup, le président français déclare : "Vous voyez la grande influence de Barack Obama. Ça fait quatre ans maintenant qu'il m'explique qu'être père de filles c'est fantastique, lui qui en a deux. Je l'ai donc écouté et j'ai suivi son exemple".
Enfin nous on voit surtout que Sarkozy s'est fait casser en direct par l'homme le plus puissant du monde...

Obama se fout de la gueule de petit sarko (qui rit jaune)

Steevie Wonder - I'm free


"I'm free"

L'Allemagne prépare-t-elle Maastricht 2, le retour ?


Angela Merkel (cc Flickr World economic Forum)

Dans un Memo confidentiel obtenu par le Daily Telegraph, le Ministère des affaires étrangères allemand présente la stratégie de Berlin pour sortir l'Europe de la crise: toujours plus de fédéralisme, un accroissement des transferts de souveraineté des nations vers les institutions européennes, l'automatisation des sanctions pour les pays en difficulté et bien d'autres surprises. Le tout à vive allure.

Angela Merkel (cc Flickr World economic Forum)
 
La chancelière avait bien laissé des indices que quelque chose se tramait lorsqu’elle avait déclaré récemment que « la solution à la crise financière européenne ne signifiait pas moins d’Europe mais plus d’Europe ». Le résultat ne s’est pas fait attendre.
C’est une note confidentielle, un mémo de six pages entièrement consacré à la relance du projet européen tout droit sorti des brillants esprits du Ministère des affaires étrangères allemand. Obtenu par le journal anglais Daily Telegraph, le document détaille le « plan Merkel » destiné à renforcer la stabilité de l’Union.
LIRE L'ARTICLE SUR MARIANNE 2 (http://www.marianne2.fr/L-Allemagne-prepare-t-elle-Maastricht-2-le-retour_a212766.html)

Législatives espagnoles : «C'est surtout un vote sanction»


Dans une Espagne rongée par la crise économique et le chômage, le chef des conservateurs du Parti populaire, Mariano Rajoy, a remporté la majorité absolue aux élections législatives. François Musseau, notre correspondant à Madrid, a répondu à vos questions.

Une nouvelle journée de panique sur les Bourses en Europe



...et ce n'est que le début...après avoir tout bouffé les banques finiront en auto-cannibales! BON APPETIT!!!

La Bourse de Paris a terminé lundi sur un recul de 3,41%, passant sous la barre des 2.900 points, dans un marché en totale perte de confiance, paniqué par les risques de contagion de la crise de la dette.
A la clôture, l'indice vedette cédait 102,07 points pour s'inscrire à 2.894,94 points dans un volume d'échanges de 2,56 milliards d'euros.
Les grandes Bourses européennes ont terminé en très forte baisse: -3,48% à Madrid, - 3,35% à Francfort, -2,62ù à Londres.
Moody’s a estimé qu’une hausse des taux des obligations françaises et des perspectives de croissance économique détériorées risquaient d’avoir des conséquences négatives sur la note de la dette de la France.
«Le marché est toujours à la recherche d’un modèle capable d’arrêter l’effet de contagion de la crise de la dette publique européenne à l’économie réelle», confirme Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.
L’autre grande inquiétude des marchés portait sur les Etats-Unis, où la «super-commission» du Congrès, chargée de trouver 1 200 milliards de dollars d’économies, semblait se diriger tout droit vers un échec, à l’approche de la date-butoir de mercredi.
(AFP)

Evidemment, nous sommes "inconsolables" du sort du capital en général et des banques en particulier!!!

L'€urope dirigée par les banques


CHARLIE HEBDO

L'image du jour 21-11-2011

La place Tahrir au coeur des émeutes

La place Tahrir au coeur des émeutes
Les manifestants de la place Tahrir au Caire font face aux forces de police anti-émeute qui pulvérisent du gaz lacrymogène. REUTERS / Asmaa Waguih

dimanche 20 novembre 2011

La plaça del Poble crida contra el tancament del consolat portuguès

Da Silva diu que «encara hi ha una possibilitat que quedi una estructura consular al Principat»
LAIA F. MAROT
ANDORRA LA VELLA

Periodic
Concentració a la plaça del Poble en contra del tancament del consolat portuguès, ahir. Foto: ÀLEX LARA
Autoritats, candidats a les eleccions, residents portuguesos i no portuguesos es barrejaven ahir a la tarda en l'ambient festiu i reivindicatiu que es respirava a la plaça del Poble. La Plataforma per evitar el tancament del consolat portuguès va aconseguir reunir ahir més de 400 persones per cridar junts el: Nao ao fecho do consulado, lema que ha estat present en totes les seves accions .
En el manifest que van llegir ahir, la comunitat portuguesa va mostrar la seva indignació: «Portugal està deixant 13.000 persones a l'estacada», seguit de «diuen que el tanquen per raons econòmiques... ¿Quan valem els ciutadans? ¿Quin és el nostre preu? ¿Així és com ens ho paga Portugal?», però també determinació: «disposar d'un consolat portuguès és un dret irrenunciable» , i per això, la Plataforma va demanar l'ajuda de tots per a aquesta causa. I és que , segons va declarar el conseller de les Comunitats Portugueses, Jose Manuel da Silva, després de reunir-se personalment amb el diputat Carlos Gonçalves «hi ha llum al final del túnel» i podran aconseguir que es mantingui una petita estructura consular fixa.
La lluita no està perduda / «A Andorra ens hem quedat sense res, penjats, és diferent dels tancament dels altres països. Això és el que volem transmetre al Govern portuguès i estic segur que ens escoltaran». Da Silva es va mostrar segur que amb la concentració d'ahir i les trobades que volen mantenir amb el president de la República de Portugal i amb el primer ministre, «alguna cosa aconseguirem». Estan disposats a defensar fins al final «que es mantingui una estructura fixa amb un o dos funcionaris amb un petit despatx, i que alhora pugin des de Barcelona funcionaris que puguin fer els tràmits més importants». El conseller es va mostrar optimista i va assegurar que «si no sabéssim que tenim alguna cosa a fer no estaríem aquí i no lluitaríem fins al final».
Consciència social / Jose Magallais porta 27 anys a Andorra, va dir ahir que per a la comunitat el tancament de l'ambaixada no es tan problemàtic com el del consolat; Magallais va posar l'exemple de la dona de nacionalitat portuguesa que van atropellar fa poc a la Massana, «el consolat és imprescindible pels tràmits, si el tens aquí ho resols amb 24 hores, però des de Barcelona o Tolosa, trigarà tres o quatre dies a poder portar el cos a la seva terra natal»; l'altre principal problema és per resoldre temes de documentació. Una resident, Maria, va explicar que «el meu fill porta des dels quatre mesos vivint a Andorra i ara està indocumentat perquè li ha caducat el passaport i el carnet i haurà de perdre dos dies per anar Portugal».

Andorra: Els residents portuguesos mantenen l'esperança d'aconseguir una estructura consular fixa

El conseller de les Comunitats Portugueses, Jose Manuel da Silva, ha assegurat que treballaran fins al final ja que creuen que després de la reunió amb el diputat Carlos Gonçalves "hi ha llum al final del túnel".
Redacció/Agències - Andorra la Vella - 19/11/2011
ANA
Més de 400 persones s'han aplegat aquest dissabte a la tarda a la Plaça del Poble per protestar contra el tancament de l'ambaixada i el consolat portuguès.
El manifest, que s'ha llegit en portuguès i en català, ha volgut posar de relleu que la decisió de tancar el consolat és injusta i ridícula, perquè és un dret irrenunciable. Malgrat tot, han assegurat que la notícia del tancament 'no és definitiva' i que encara hi ha la possibilitat que es mantingui una petita estructura consular.
De fet, el conseller de les Comunitats Portugueses, Jose Manuel da Silva, ha explicat que durant la reunió privada mantinguda amb el diputat del PSD, Carlos Gonçalves, van veure que encara hi ha una possibilitat, i que amb la concentració d'aquest dissabte i les trobades que volen mantenir amb el president de la República de Portugal, el secretari d'Estat de les Comunitats Portugueses i amb el primer ministre, "alguna cosa aconseguirem".
Da Silva ha afegit que defensaran fins al final que es mantingui una estructura fixa amb un o dos funcionaris amb un petit despatx, i que alhora pugin des de Barcelona funcionaris que puguin fer els tràmits més importants. El conseller s'ha mostrat molt optimista assegurant que 'si no sabéssim que tenim alguna cosa a fer no estaríem aquí i no lluitaríem fins al final'.
La concentració ha comptat amb la participació de més de 400 persones, entre les quals una àmplia representació d'autoritats comunals i candidats als comicis del 4 de desembre, a més del ministre de Cultura, Albert Esteve. L'acte ha estat amenitzat pel so dels bongos i pels balls i la música dels grups de folklore de les diferents associacions de residents portuguesos.

La phrase du jour de petit sarko

Une histoire de tribunal pour la dixième fois…


Merci à FullHDReady.

samedi 19 novembre 2011

La esquina más extraña de Bogotá parece la proa de un buque

La esquina más extraña de Bogotá

En la ciudad de la cuadrícula corbusiana, del triqui de cemento, una esquina en el sur de Bogotá sorprende al caminante.

No tiene la estampa de la clásica esquina bogotana: la de la panadería de andén generoso, adornado por una señal de tránsito o por un árbol.

En este singular caso, la esquinita sólo mide 35 centímetros, coronados por una nariz de piedra que hace ver la edificación que allí se alza como un enorme buque anclado en un océano de pavimento.

La historia de esta rareza citadina empezó hace 11 años, cuando el carpintero Henry Ovalle le compró el lote en 6'500.000 pesos a Joaquín Rey, comerciante de finca raíz.

Henry recuerda que le llamó la atención que uno de los extremos de su terreno terminaba en punta, lo que cambiaba radicalmente el diseño del edificio multifamiliar que tenía en mente. "Para dejar un poco de andén, tuve que correr la obra más de un metro y dejarlo en forma de triángulo", explica el bogotano, de 56 años. De hecho, en la esquina confluyen dos calles y no una calle y una carrera, como es lo habitual en la nomenclatura distrital: "Yo vivo en la calle 56A Bis con calle 56", agrega el carpintero, quien ya está acostumbrado a que la gente pase y se quede mirando su casa por algunos segundos.

El barrio de la esquina extraña se llama Hato Nuevo y también resulta curioso, pues se compone de tan solo tres cuadras, en la frontera entre Bosa y Kennedy.
Fabián Forero Barón - Redactor de EL TIEMPO - COLOMBIA

Andorra: necessitats consulars



La possibilitat que a curt termini es replantegi el tancament de l’ambaixada i el consolat portuguès és remota.
Lisboa es troba enmig d’una crisi econòmica de grans dimensions que ha portat l’Estat a necessitar el rescat de la Unió Europea. Les regles comunitàries són estrictes i el Govern no té altre remei que reduir de forma sensible la despesa pública per fer front als compromisos que li exigeixen els socis europeus que han finançat el rescat. Amb aquest escenari els propers anys, Portugal no té més remei que anar estrenyent-se el cinturó. Dins de les mesures d’estalvi l’executiu ha decidit tancar diferents legacions diplomàtiques i la d’Andorra ha estat una de les afectades. Un cop la situació és clara és important que la comunitat portuguesa es mobilitzi i faci pressió, i per aconseguir una compensació de mínims. L’objectiu ha de ser que com a mínim els residents disposin d’un sistema perquè no s’hagin de desplaçar fins a Barcelona o Tolosa per fer els tràmits burocràtics. La millor solució, dins del perjudici d’haver perdut la representació diplomàtica, passa perquè es disposi d’un petit consolat dedicat als tràmits. Si no és possible, i com a mal menor, es podria establir que personal consular de les ciutats més properes fixi uns dies d’estada setmanals per poder atendre les peticions burocràtiques. Alguna d’aquestes mesures és imprescindible per evitar el retorn a la situació del segle passat, quan per qualsevol tràmit els residents s’havien de desplaçar com a mínim a dos-cents quilòmetres. Es tracta d’un col·lectiu de tretze mil persones que es mereix disposar d’una estructura mínima. L’esforç de pressió ha de provenir tant de la comunitat com del teixit associatiu lusità com, en la mesura que es pugui, del Govern andorrà. L’efecte ha de ser immediat, perquè si es deixa passar cert temps difícilment Lisboa entrarà en un canvi de plans. És molt més fàcil aconseguir pactar una estructura mínima mentre dura l’impacte de la protesta pel tancament de l’ambaixada i el consolat. Seria una llàstima que per una situació absolutament aliena els milers de residents patissin els gravíssims inconvenients de quedar-se sense opció de resoldre tràmits dins del territori andorrà.
DIARI D'ANDORRA