Nombre total de pages vues

mardi 22 novembre 2011

A Tahrir, la colère des jeunes de la révolution


Contre les gaz lacrymogènes des forces anti-émeutes, nombre de manifestants de sont équipés de masques à gaz (vendus 2,50 euros), ou à défaut des masques chirurgicaux distribués à l'entrée de la place.
Epicentre du mouvement populaire qui a fait chuter Moubarak, la place du Caire est à nouveau investie par les manifestants, qui réclament au pouvoir militaire la formation d'un gouvernement civil. Après trois jours de violents affrontements, un rassemblement massif est prévu ce mardi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire