Nombre total de pages vues

samedi 26 avril 2014

L'image du jour 26-04-2014

 Fête des travailleurs : le "jeu des cinq animaux" en Chine
Fête des travailleurs : le
À Bozhou, dans la province chinoise de l’Anhui, ces Chinois pratiquaient le Wuqinxi, le “jeu des cinq animaux”, un exercice de Qi Gong en vue de la commémoration de la journée internationale des travailleurs, le 1er mai. REUTERS/China Daily

mardi 22 avril 2014

Les maîtres de la peinture - Salvador Dali - "El genio llega a Madrid"

Mientras otros artistas prefirieron trasladarse a Nueva York, Dalí buscó la popularidad y los ingresos económicos en Hollywood. Del inicio de esa etapa es 'La tentación de san Antonio' (1946), óleo con un estilo más teatral, perteneciente al Musées royaux des Beaux-Arts de Bruselas.

Les maîtres de la photo - Henri Cartier-Bresson - "Rue Mouffetard, Paris, 1954"

Election en Algérie - Butalités policières

DILEM DU 22 AVRIL 2014Des agents qui surgissent dans le champ de la caméra, juste pour le plaisir d’assener coups de poing et coups de pied à la tête et dans le dos de personnes déjà arrêtées et empoignées. L’un d’eux s’acharne à coups de botte sur un jeune homme inerte, avant que d’autres ne viennent le traîner sans même jeter un regard sur “leur prise” pour s’assurer de son état…
Certains accourent uniquement pour cogner, pour ensuite se déporter vers une autre proie qui passe, colletée par des collègues, et qu’ils frappent encore. Parfois, ils sont si nombreux à se partager la même victime que le dernier venu peine à trouver un espace par lequel faire passer son poing ou sa matraque.
Et l’on peut voir tout cela le temps d’un film de deux minutes ! Ce n’est donc, là, qu’une infime séquence de la journée de répression contre les manifestants commémorant le trente-quatrième anniversaire du Printemps amazigh à Tizi Ouzou. On peut imaginer ce que les jeunes subissent une fois à l’intérieur des locaux.
Les images de cette vidéo révèlent une hargne répressive qui en dit long sur l’état d’esprit du service d’ordre dépêché pour “encadrer” la marche. Cet état d’esprit n’a pas, tout de même, spontanément submergé tous ces agents, ce 20 avril ! L’on n’en voit aucun, dans ce film, qui tente de s’interposer pour freiner l’excès de brutalité de ses collègues, comme cela arrive quand des fonctionnaires cèdent à l’énervement.
La célébration du “printemps 1980” constituant, depuis vingt-cinq ans, une tradition et un acquis tacite, l’initiative de son empêchement équivaut à un acte de provocation envers la masse de populations attachées à la revendication que cette date symbolise. L’on retrouve, dans la gestion politique de l’événement comme dans sa gestion sécuritaire, l’esprit d’une campagne électorale tout entière, animée, sur toute sa durée, d’une volonté d’étouffement de toute expression divergente — y compris par la répression violente — et d’une inclination au rabaissement méprisant de l’adversaire. En engageant toutes les institutions dans sa “guerre” électorale totale, le pouvoir a fait de l’adversaire politique du régime un ennemi public. Il ne faut, donc, point s’étonner du fait que défense de l’Etat et défense d’un clan politique, défense de l’ordre public et répression d’une opinion… se confondent. Les menaces du type “On s’expliquera après le 17 avril”, émises en pleine campagne par les promoteurs du quatrième mandat, commencent à prendre tout leur sens.
Il se peut même que la volonté d’en découdre, retenue jusqu’au jour du scrutin, pour en réduire les effets médiatiques, ne fait que se libérer, maintenant que le pouvoir croit avoir retrouvé le huis clos si confortable, quand il s’agit pour un régime autoritaire de sévir contre son peuple.
Quand un régime est élu à 81%, il faut que “l’ordre”, c’est-à-dire le silence, règne, pour que la vie publique traduise l’assentiment général exprimé par le plébiscite. Au demeurant, le pouvoir n’a pas fait un secret de ses velléités d’étouffer la parole. Le mouvement Barakat, la chaîne de télévision Atlas TV ou le quotidien Djazaïr News l’ont déjà éprouvé.
Nous, comme le monde qui nous regardait, avons trouvé cette élection surréaliste jusqu’au cocasse. Il semble que l’on va moins rire, désormais.
Mustapha Hammouche
Liberté - Algérie

L'image du jour 22-04-2014

Les cerisiers sont en fleur à Central Park

Les cerisiers sont en fleur à Central Park
Après un hiver relativement dur et long, le grand parc urbain de New York a pris enfin de jolies couleurs printanières ces derniers jours.

lundi 21 avril 2014

Images du Monde - Tornade dans le Colorado

Les chasseurs de tornades prennent beaucoup de risques pour rapporter des images. Ici, une tornade dans le Colorado.
 
Les chasseurs de tornades prennent beaucoup de risques pour rapporter des images. Ici, une tornade dans le Colorado.

Images du ciel

Photo de la voie lactée prise par un ranger américain.
 
Photo de la voie lactée prise par un ranger américain

Images du Monde - Rio de Janeiro

Un cheval mange dans les poubelles d'une favela à Rio de Janeiro.
 
Un cheval mange dans les poubelles d'une favela à Rio de Janeiro.

L'image du jour 21-04-2014

Caracas secouée par les manifestations de Pâques

Caracas secouée par les manifestations de Pâques
Des jeunes cagoulés ont enflammé la capitale vénézuélienne ce dimanche, se battant avec les forces de l’ordre, brûlant des effigies du Président Nicolas Maduro, et demandant la “résurrection” de la démocratie au Venezuela.
Les protestations anti-Maduro ont commencé début février, mais leur mobilisation est moins importante ces dernières semaines.

samedi 19 avril 2014

Quebec: Lente baisse du niveau des rivières

QMI_qmi_1404180939012 
Le niveau des rivières du Québec devrait rester stable ou baisser très légèrement samedi, alors que de nombreux résidents entament les travaux de nettoyage après les inondations.
Selon leurs données, la majorité des cours d’eau donne des indices de légère décrue. La firme Hydro Météo estime toutefois que les niveaux descendront «lentement». Les alertes d’inondation pour les rivières Richelieu et Rouge, ainsi que le lac des Deux-Montagnes, sont maintenues.
Les précipitations tombées dans la nuit de vendredi à samedi auraient eu peu d’impact sur le niveau des rivières
Des inondations pourraient aussi survenir sur les rivières Picanoc, Petite Nation et Matawin, en raison de débâcles qui pourraient créer des amoncellements de glace.
En Beauce, une des premières régions affectées par les inondations printanières, plusieurs riverains de la rivière Chaudière ont commencé le ménage de leur résidence.
Comme leur demeure est située en zone inondable, la plupart des propriétaires ne seront pas indemnisés par leurs assurances.
Le Journal de Quebec

Contre les tsunamis, des centrales qui flottent

Prototype d'une centrale off-shore. Jake Jurewicz/MIT-NSE

PANNE. Le 11 mars 2011, le séisme au Japon et le tsunami qui a suivi ont causé l'arrêt de l'alimentation électrique de la centrale nucléaire de Fukushima. Sans électricité, les systèmes de refroidissement n'ont pu assurer leur fonction et les cœurs de trois des réacteurs de la centrale sont entrés en fusion partielle, provoquant la catastrophe que l'on sait. Des ingénieurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont présenté un nouveau concept de centrales atomiques qui pourrait permettre d'éviter de telles conséquences à l'avenir.

Comme les plateformes pétrolières

Ce nouveau design a été présenté lors d'un séminaire organisé par l'American Society of Mechanical Engineers. Il est fondé sur les installation pétrolifères offshore qui permettent l'exploitation des gisements de gaz naturel et de pétrole en pleine mer. Dans leur présentation, les ingénieurs expliquent que même en cas de panne électrique totale le refroidissement des réacteurs serait assuré par l'eau de mer environnante évitant ainsi toute fusion des barres de combustible. Dans les plans présentés, l'enceinte de confinement qui contient le cœur d'un réacteur est en grande partie immergée et profite ainsi du potentiel d'absorption thermique de l'océan.
TSUNAMI. Autre avantage : en pleine mer, les tsunamis sont beaucoup moins violents. La vague acquiert en effet sa puissance destructrice au contact des rivages terrestres. Les centrales offshore, qui seraient installées à entre 8 et 10 kilomètres des côtes, seraient à l'abri de ce type d'évènement. Côté fonctionnement, il n'y a pas de différences majeures avec les centrales actuelles, si ce n'est qu'en pleine mer les conditions de sécurité doivent être encore plus drastiques, ce qui est le cas sur les plateformes pétrolières.

Il s'agit d'une "proposition très intéressante et prometteuse", commente Toru Obara, professeur au Laboratoire de recherche pour les réacteurs nucléaires à l'Institut de Technologie de Tokyo qui n'a pas participé à cette recherche. "Je pense que cela est techniquement faisable. Bien sûr, d'autres études sont nécessaires mais les auteurs ont des réponses à chaque question et ces réponses sont réalistes".
SCIENCES & AVENIR - FRANCE

Portugal: Lancement raté pour le premier drone portugais (video)

Le ministre José Aguiar-Branco, quelques instants avant le lancement raté du drone de la marine portugaise

Le ministre de la Défense portugais José Aguiar-Branco a visité hier la marine d'Alfeite, en banlieue de Lisbonne, la grande base opérationnelle de l'armée portugaise. Flanqué du chef d'état-major de l'armée, il était venu assister au premier lancement d'un drone militaire de fabrication portugaise, censé assurer la surveillance des côtes lusitaniennes.
Malheureusement, le "baptême" de l'appareil sans pilote, conçu par l'entreprise portugaise hight-tech Tekever, n'a pas été couronné de succès. Devant les caméras de nombreux médias, venus couvrir l'événement, le drone, lancé par un soldat cagoulé, s'est directement échoué dans le fleuve. Les images ont été également captées par des amateurs et ont déjà fait le tour des réseaux sociaux. Le journal Ipsilon titre : "La marine a essayé d'impressionner le ministre, mais le drone est tombé dans le fleuve".
Cité par le Diario de Noticias, le ministre de la Défense a déclaré que l'échec du lancement "justifie qu'il est toujours nécessaire d'investir beaucoup dans l'entraînement pour qu'à l'heure dite les missions n'échouent pas". Il avait pourtant déclaré avant l'événement que le drone serait "hautement efficace dans les missions que la marine aura à accomplir". L'agence de presse Lusa, citée par le site en ligne Notícias ao Minuto, rappelle que le projet avait cumulé un nombre considérable de défaillances et que l'entreprise qui avait créé et développé le simulateur avait fait faillite il y a quelques années.
Dans un pays durement touché par la crise économique, le budget de l'armée portugaise diminue systématiquement depuis quelques années. Ainsi, si José Aguiar-Branco déclare qu'"il est nécessaire de moderniser l'entraînement les conditions d'entraînement et de simulation" de la marine, il rappelle également que "les conditions nécessaires ne peuvent s'accomplir que si nous arrivons à équilibrer nos comptes publics [...] Il est aussi nécessaire d'avoir de meilleures conditions financières." Touchés par des coupes claires dans les salaires et les retraites, les militaires portugais ont manifesté plusieurs fois leur indignation depuis le début de la crise, y compris dans les rues de Lisbonne.

La marine portugaise a récemment été mise en cause dans une affaire de corruption liée à l'achat de deux sous-marins à une entreprise allemande,
comme le rappelle Der Spiegel (un contre-amiral portugais avait reçu plus d'un million d'euros en pots-de-vin de l'entreprise allemande Ferrostaal). Le contrat, signé à l'époque où José Manuel Barroso était Premier ministre, avait ébranlé une bonne partie de l'opinion publique nationale, jugeant l'achat de deux sous-marins complètement disproportionné et inutile.

vendredi 18 avril 2014

Les maîtres de la photo - Robert Capa

L'image du jour 18-04-2014

#FifaGoHome : nouvelle manifestation contre le Mondial 2014 au Brésil

#FifaGoHome : nouvelle manifestation contre le Mondial 2014 au Brésil
Plusieurs centaines de personnes ont de nouveau défilé dans les rues de Sao Paulo au Brésil, contre la Coupe du monde de football. Le Brésil accueille pour la première fois depuis 1950 la compétition (12 juin – 13 juillet). Mais une partie de la population estime que les sommes gigantesques dépensées pour l‘événement auraient pu être beaucoup plus utiles au financement de l‘éducation, de la santé ou encore des transports.

lundi 14 avril 2014

Photographie - Willy Ronis - "Rue Muller à Monmartre" - Paris - 1934

Rue Muller à Montmartre, Paris, 1934
"Rue Muller" - Monmartre - Paris - 1934

En quelques heures, deux séismes de magnitude 7,6 et 7,5 au large des îles Salomon

Vue d'îlots de l'archipel des îles Salomon
(c) Afp
DOUBLE. Un nouveau séisme de magnitude 7,5 s'est produit dimanche 13 avril au large des îles Salomon, dans l'océan Pacifique, quelques heures après une secousse de magnitude 7,6 au même endroit, a annoncé l'institut américain de géophysique (USGS).

"Les gens quittent les côtes pour les collines"

Une alerte au tsunami qui avait été lancée pour les îles Salomon, le Vanuatu et la Papouasie-Nouvelle-Guinée a été levée, a annoncé le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique.
Selon l'USGS, qui a d'abord fait état d'une magnitude de 7,7, le séisme s'est produit à 23h36 locales (00H36 GMT) à une profondeur de 35 km, à 111 km au sud de Kirakira. L'institut estime que les risques de pertes en vies humaines et de dégâts sont faibles.
RÉPLIQUE. Un séisme de magnitude 7,6 avait réveillé les habitants de la capitale des îles Salomon, Honiara, dimanche à l'aube. Il s'était produit à 7h14 à 300 km de la capitale et avait été suivi, dix minutes plus tard, d'une réplique de 5,9 de magnitude.
Selon une résidente de Honiara, Dorothy Wickham, la population a été invitée à quitter les régions basses des îles en raison de la hauteur des vagues. "Les gens quittent les côtes pour les collines mais je n'ai pas connaissance de victimes ou de dommages", a-t-elle précisé.

Levée de l'alerte au tsunami

La Commission intergouvernementale océanographique avait émis une alerte au tsunami pour les îles Salomon, Vanuatu et la Papouasie Nouvelle Guinée à la suite du séisme de dimanche matin mais l'alerte avait été annulée par la suite.
Les îles Salomon ont été frappées par des inondations brutales il y a dix jours qui ont fait plus de vingt morts. Des pluies diluviennes ont fait sortir le fleuve principal de l'île de son lit. Plusieurs personnes sont toujours portées disparues.
"ANNEAU DE FEU". Les îles Salomon font partie de l'"Anneau de feu", une zone de forte activité sismique et de fréquentes éruptions volcaniques.
Un séisme de magnitude 6,1 a frappé les îles Salomon samedi. Un autre séisme de magnitude 7,1 suivi d'une réplique de magnitude 6,7 a frappé vendredi l'île de Bougainville en Papouasie Nouvelle Guinée à l'ouest des îles Salomon.
Au mois de février 2013, les îles Salomon ont été balayées par un tsunami dû à un séisme de magnitude 8, assez puissant pour que ses effets aient pu être ressentis au Japon.
En 2007, un tsunami consécutif à un séisme de magnitude 8 avait fait 52 morts, des milliers de sans abri et déplacé la ligne côtière d'une île de quelques dizaines de mètres.
SCIENCES & AVENIR - FRANCE
 

Vu du Royaume-Uni - Chelsea a tué le PSG!

La qualification in extremis de Chelsea face au PSG réjouit la presse anglaise.
the_times_sport.750.jpg
 
 
Décidément, José Mourinho est le roi de la Ligue des champions. L'entraîneur du club londonien de Chelsea, qui n'avait jamais perdu à ce stade de la compétition, a réussi à envoyer son équipe dans le dernier carré de l'épreuve européenne. Le Times Sport évoque "l'ascenseur magique de Mourinho", expliquant que "les remplacements rapportent des dividendes avec Ba, qui arrache une place en demi-finales". L'entraîneur portugais "a eu le dernier mot".

L'entrée de l'attaquant sénégalais Demba Ba en fin de match a fait basculer la rencontre avec son but à trois minutes du coup de sifflet final. "L'attaquant oublié de Chelsea [...] s'est fait une place dans l'histoire du club", note le journal, rappelant avec humour que Ba était "le seul Parisien sur la pelouse, et un véritable fan du PSG"...


mirror_sport.750.jpg
 
 
"Déjà Blue", titre de son côté le Mirror. Le tabloïd parle d'un "but miraculeux" de Ba, qui "qualifie José [Mourinho] pour un autre sprint le long de la ligne de touche". Après le second but de son équipe, l'entraîneur de Chelsea a en effet accouru vers Demba Ba et ses joueurs pour les féliciter. Le journal parle d'une "victoire incroyable et haletante" lors d'une soirée "sous haute tension à Stamford Bridge", le stade de Chelsea.
sun_sport.750.jpg
 
"Le meilleur sans exception", titre le Sun, en faisant un jeu de mots avec le nom du buteur star de la soirée, Demba Ba, qui "est sorti des ténèbres pour envoyer Chelsea en demi-finales de la Ligue des champions". Le quotidien rappelle que l'attaquant sénégalais a été "largement ignoré par le boss des Blues, José Mourinho, mais lors de cette intense soirée, son but de la 87e minute a assuré le 2-0 qui a tué le PSG".

La performance des Blues est également saluée dans le pays d'origine de José Mourinho, le Portugal, où l'on ne manque cependant pas de souligner la part de l'argent avant l'intérêt sportif. "Les roubles de Chelsea ont pesé plus que les riyals du PSG",
titre ainsi Público, ironisant sur le choc entre les propriétaires des deux clubs : Chelsea est détenu par l'homme d'affaires russe Roman Abramovitch, tandis que le PSG appartient aux Qataris.
Paul Grisot

Mondial 2014 - L'hymne anti-Coupe du monde

Des manifestants brandissent des pancartes réclamant un meilleur service de santé publique et une éducation de qualité, le 27 Mars 2014 à Rio de Janeiro : "Nous voulons des trains, des bus, des bâteaux et des hôpitaux dans les standards de la Fifa" (AFP PHOTO / YASUYOSHI CHIBA)

Il y a l'hymne officiel de la Coupe du monde 2014, interprété par la chanteuse Jennifer Lopez et le rappeur américain Pitbull, We are one, repris par les médias du monde entier dès sa sortie, mardi 8 avril. Mais il y a aussi un “contre-hymne” porté par les mouvements sociaux.

Le chanteur Edu Krieger a écrit une chanson qui fait figure, selon le
journal portugais Público, d'hymne anti-Coupe du monde. En quelques semaines, Pardon, Neymar est devenue un phénomène : à ce jour, la vidéo postée sur Internet a été visionnée plus de 500 000 fois.

S'appuyant sur la vague de manifestations qui ont lieu au Brésil depuis un an et sur un air de
Música Popular Brasileira (MPB), le chanteur engagé distille une critique à la fois acerbe et tendre de la société brésilienne. Sur un rythme suave, il reprend les thématiques de ceux qui protestaient notamment contre les dépenses pharaoniques liées à l'organisation de Coupe du monde du football. La vidéo se clôt sur l'image de manifestants scandant le slogan du mouvement social : “Vous n'aurez pas de Coupe du monde !” (Nao vai ter Copa !).
 
Les paroles de la chanson :

"Pardon, Neymar !
Mais lors de la Coupe du monde, je ne vous supporterai pas.
Je suis fatigué de voir notre peuple
Dépérir peu à peu
Dans les émissions de la télé.
Pendant que la Fifa se préocupe de “standards”,
Nous sommes guidés par des voleurs
Qui jouent sale pour gagner.
Pardon, Neymar !
Je ne serai pas votre supporteur.

Parreira [Carlos Alberto Parreira, sélectionneur de l'équipe du Brésil en 1994], j'ai vu
Ce Tetra [4e titre de champion du monde] qui a rendu le peuple si heureux.
Mais nous ne serons pas de vrais champions
En gaspillant plus de 10 millions
Pour faire la Copa dans notre pays.
Nous avons de jolis stades monumentaux,
Alors que les écoles et les hôpitaux
Sont au bord de la ruine.
Parreira, j'ai vu
Un abîme entre plusieurs Brésil.

C'est mal, Felipão [surnom de Felipe Scolari, sélectionneur de l'équipe du Brésil en 2002 et en 2014].
Quand Cafu a soulevé la coupe
En exhibant ses racines dans un moment si solennel,
Il a fait connaître Jardim Irene [quartier populaire de Sao Paulo],
Un autre portrait du Brésil.
Le printemps promis n'est jamais venu.
La vie vaut plus qu'un but.
Et les améliorations, où sont-elles ?
C'est mal, Felipão.
Notre patrie n'a pas fleuri !

Je sais, supporteur,
Que ma sincère et simple opinion,
Ne va pas faire que tu ne gagneras pas
Et que tu n'iras pas en finale,
soutenant notre sélection.
Même si tu n'as pas assez d'argent pour payer ta place dans le stade,
Tu ne cesseras jamais d'aimer
notre équipe où qu'elle soit.
Je sais, supporteur,
C'est toi qui a raison.
Hugo Dos Santos

dimanche 13 avril 2014

L'image du jour 13-04-2014

Le jardin d'Europe

Le jardin d'Europe

Un champ de tulipes roses, une vision poétique s’il en est. La photo a été prise par un touriste à Lisse, au parc néerlandais de Keukenhof, connu aussi sous le nom de Jardin d’Europe. 30 employés veillent sur ces fleurs, elles sont des milliers à fleurir ici chaque année.

samedi 12 avril 2014

Pintura - The Art is everywhere

"The Art is everywhere"

Images du Monde - Station de metro de Kungsträdgården - Suède

 
La station de Kungsträdgården à Stockholm est un véritable jardin baroque avec des parois rocheuses, des statues de marbre et des chutes d'eau. On trouve même la reproduction d'un chantier de fouilles archéologiques

L'image du jour 12-04-2014

L'homme-essaim
She Ping, apiculteur de 34 ans, photographié le 9 avril à Chongqin alors qu’il tente d‘être totalement recouvert d’abeilles. Grâce à des reines, il est parvenu, en 40 minutes, à attirer plus de 460 000 abeilles, soit l‘équivalent de plus de 45 kilos. REUTERS/China Daily

vendredi 11 avril 2014

L'art est au coin des rues - Peinture - Anonyme - Bordeaux

Lors du tournage d'un film à Bordeaux (avec Patrick Chesnais) , tout près du consulat du Portugal et, plus précisément Place Mitchell, alors que nous en grilliions une, tout-à-côté du chapiteau-restaurant des ouvriers, comédiens, réalisateur, producteur et tant d'autres..., nous nous vîmes confrontés à une oeuvre d'art n'attirant pour toute attention que celle de l'ingénu que je suis...
 
Au bout d'un certain temps, une comédienne nous a interpelé sur l'intérêt porté au travail de l'artiste: "ce n'est qu'un auto-portrait d'un de nos sherpas...mais vous avez pris tant de photos que vous semblez l'aimer vraiment"..
 
Nous ne pûmes que lui répondre que, effectivemente, c'était de l'art; en ce sens qu'il nous avait procuré une émotion intense, sincère et unique; la même, sans doute, qui avait habité l'auteur au moment de sa "réalisation".
 
Je reproduis le travail de l'artiste non pas pour que vous le jugiez; non pas! Mais, en mots simples et sincères reproduire, aussi, vos émotions quelles qu'elles soient.
 
Bordeaux, le 11 avril 2014
JoanMira 

mardi 8 avril 2014

Images du Monde - Bayonne - France - Enfants: Meyya, Héléna et Elisa

Meyya, Héléna et Elisa

Les plus belles stations de métro dans le monde - Avtovo - Russia


La station d'Avtovo est située sur la ligne 1 du métro de Saint-Pétersbourg. Comme de nombreuses stations en Russie, les décors sont sublimes avec colonnades et des moulures. Les lustres sont dignes de ceux d'un château.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/tendances/voyage/en-images-les-dix-plus-belles-stations-de-metro-dans-le-monde_1288112.html?p=2#mPlV6f9H4fLLXVLr.99

Photo - Costa de Caparica (Portugal)

Costa de Caparica - 2011 (derrière la camera l'Ami décédé, Carlos)
JoanMira
2011  

Images du Monde - Allemagne

Des machines géantes creusent cherchant de la lignite à ciel ouvert, près de la centrale electrique de Grevenbroich dans l'ouest de l'Allemagne.

Classiques de la chanson française - Maxime Leforestier - "San Francisco" - Video - Musique - Live

"San Francisco (c'est une maison bleue)"

Curiosity détecte une mystérieuse lumière sur l'horizon martien - Video

Quelle est cette mystérieuse lumière photographiée sur Mars par Curiosity ? Nasa
Quelle est cette mystérieuse lumière photographiée
sur Mars par Curiosity ? Nasa
Fiat lux. C3PO en plein bivouac ? Un barbecue alien ? La lueur détectée par le rover Curiosity - arrivé sur Mars en août 2012 - ravit les amateurs d'OVNI, de vie extraterrestre et de science-fiction en général. Car enfin, quelle est cet étrange trait de lumière à l'horizon martien ?
La Nasa, qui a diffusé les images, ne les a pas accompagnées d'explication technique... D'où l'emballement d'un certain Scott C.Waring, animateur du site traqueur de soucoupes volantes UFO Sightings Daily pour qui l'image "indiquerait qu'il y a là une forme de vie intelligente, qui utilise la lumière comme nous le faisons".

RAYON COSMIQUE. Le rover Curiosity est en effet un vrai laboratoire sur roues. Il embarque 10 instruments scientifiques différents. Ainsi, son mât est équipé de plusieurs caméras de navigation (Navcam) qui permettent de prendre des images de la planète rouge à 360°. Or la lueur n'apparaît que sur l'image prise sur la caméra Navcam de droite, pas sur celle capturée, au même instant, par la caméra de gauche. D'où l'explication d'Ellison : qu'un rayon cosmique ait frappé l'une des deux caméras, générant cette illusion d'optique...
SCIENCES ET AVENIR - FRANCE

Rwanda - La vérité - Un ex-officier témoigne: l’opération Turquoise était d’abord offensive


media
Une patrouille de militaires français dépassent des troupes hutues rwandaises,
le 27 juin 1994, près de Gisenyi, à l'ouest du Rwanda.

France Culture a diffusé ce lundi le témoignage d’un ancien officier de l’armée française qui jette une nouvelle lumière sur l’opération Turquoise, cette opération lancée le 23 juin 1994 après l’adoption de la résolution 929 du Conseil de sécurité, qui visait à protéger les civils rwandais.
Dans son témoignage diffusé par France Culture, Guillaume Ancel confie tout d’abord son malaise par rapport à la présentation de Turquoise comme une intervention humanitaire. Dans les premiers jours, rapporte l’ex-officier, les consignes étaient très offensives contre les rebelles du FPR.
« Moi je suis parti avec l’ordre d’opération de préparer un raid sur Kigali, un raid terrestre. C’est d’ailleurs pour ça que j’étais là, pour les frappes aériennes. Pour s’assurer qu’un raid puisse aller vite, on dégage avec des frappes aériennes tout ce qui pourrait s’opposer à notre progression. Dans les huit jours qui ont suivi, j’ai reçu un autre ordre – on est déjà entre le 29 juin et le 1er juillet – qui était d’arrêter par la force l’avancée des soldats du FPR. »
C’est à partir de juillet seulement, dit cet ex-officier, que l’opération est réellement devenue humanitaire. Dans cette interview, Guillaume Ancel évoque aussi l’ambigüité de certains ordres concernant les miliciens génocidaires.
« Vers mi-juillet, on a rendu à ce qui restait des forces armées rwandaises les dizaines de milliers d’armes que nous avions confisquées dans la zone humanitaire. On a transformé ce qui était des camps de réfugiés, pour moi, en bases militaires arrière d’un gouvernement que nous ne voulions pourtant plus soutenir ».
À l’époque, explique encore Guillaume Ancel, la France a payé aux miliciens présents dans les camps une solde en dollars pour éviter que « cette armée ne parte en délitement complet ».
RFI - FRANCE

Portugal - Portrait d'un escroc malgré lui

Dessin d'AjubelIl était une fois un banquier très pieux, très chrétien et membre de l'Opus Dei du nom de Jorge Manuel Jardim Gonçalves, qui un beau jour échoue en enfer à sa plus grande surprise... Mais qu'importe ! Il convainc le diable de monter à bord du Falcon que la Banque commerciale portugaise (BCP) a mis à sa disposition, et tous deux goûtent les tourments de l'éternité sous les cieux cléments de quelque paradis offshore, dans une suite sept étoiles – Jacuzzi compris – et avec une pension de retraite digne d'un démoniaque statut (170 000 euros mensuels, le strict minimum vital). Ah, et puis 5 voitures, 2 chauffeurs et 40 gardes du corps, financés par qui de droit. Pour l'amour de Dieu, cet homme ne demande rien de plus que ce qui lui revient !
Prescription judiciaire dans le cas BCP
Agé de 79 ans, le fondateur de la BCP, première banque privée du Portugal démocratique, a de nouveau fait usage de l'immense capital célébrité qu'il a accumulé au fil de l'histoire des faits infamants pour le Portugal. A coups d'atermoiements et de recours devant les greffes des tribunaux, il a fait prescrire l'amende de 1 million d'euros que voulait lui infliger la Banque du Portugal. De même que les neuf années d'interdiction d'exercice des fonctions bancaires. Et ce tout en se disant offensé par cette justice qui n'a pas su prouver son innocence ! C'est "tout sauf ce qu'il souhaitait".
Nous avons ainsi vu se dessiner, sur la mine défaite d'un homme, qui autrefois arborait une moue de mépris reptilien, un pauvre sourire à un million d'euros (non imposables). Il n'a plus peur que d'une chose, que sa réputation soit encore souillée par de nouvelles prescriptions et le classement des affaires criminelles ouvertes par le Département central d'enquêtes et d'action pénale (Diap, organe judiciaire chargé notamment des affaires de grande délinquance financière). Autant de dossiers qui pourraient lui valoir de la prison – une hypothèse qui a de quoi mettre en rage. Encore un peu de patience : d'ici quelques mois, tout cela aura tourné en eau de boudin à la morue, dans ce beau pays corrompu qui est le nôtre...

L'image du jour 08-04-2014

Prison d'eau
Une vue aérienne de la province Ballivian, en Bolivie, montre des bovins prisonniers des eaux. Les pluies torrentielles et les inondations ont tué 38 personnes et fait de nombreux sans-abri. 100 000 têtes de bétail seraient menacées et 6000 hectares de cultures ont été détruits. REUTERS/David Mercado

dimanche 6 avril 2014

Les plus belles sations de metro du monde - Olaias - Portugal

 

La couleur est à l'honneur à la station Olaias, située à Lisbonne. Le design et les installations artistiques de la station sont l'oeuvre d'architectes portugais.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/tendances/voyage/en-images-les-dix-plus-belles-stations-de-metro-dans-le-monde_1288112.html?p=8#4FfLI0VBXAgTGbpU.99

Rio de Janeiro : les secrets de la Costa Verde

costa verde DREn juin, Rio va vibrer aux couleurs du football : depuis deux ans déjà la ville se transforme, nettoie ses bidonvilles, construit des tours et des hôtels, tente de réguler sa circulation. Les Cariocas attendent avec impatience et un peu de crainte l'arrivée des joueurs du monde entier. "C'est très excitant, raconte l'écrivain Ronaldo Wrobel. Et de toute façon, si la ville devient invivable, il nous restera toujours la Costa verde."
La Costa verde. 200 kilomètres de côte, 2 000 plages en bord de forêt, 350 îlots montagneux. Si son joyau le plus connu reste la ville coloniale de Paraty, la longue couronne de criques qui s'étend à l'est de Rio recèle encore beaucoup d'endroits méconnus. C'en est même le principal charme. La Costa verde s'ouvre avec le parc national de la Tijuca.
On y marche, cherchant les oiseaux dont les cris vous font lever la tête, sous la frondaison d'arbres gigantesques, avec de temps en temps une échappée vers la mer qui, plus bas, envoie ses paquets de vagues à l'assaut des falaises. Un luxuriant décor pour cette Mata Atlantica, une des forêts les plus menacées du monde. Labourée, abattue, surexploitée par la canne à sucre, le café, le bois, elle ne possède désormais que 7% de sa surface initiale. Même si les animaux y vivent encore nombreux, parmi 900 espèces endémiques. Quelques centaines d'indiens Caiçaras y habitent aussi, descendant à la fois des colons portugais, des Noirs africains et des indiens Tupinambas.

Au village de Joatinga, Olimpio, 86 ans, ancien commis voyageur venu ici par amour, raconte une vie de pêche et de cueillette. Il a huit enfants et quatre fois plus de petits-enfants. Beaucoup sont partis, tentés par la grande ville. Certains s'y sont perdus, pris au piège de la drogue et de la violence. Sa petite-fille Alessandra, elle, essaie aujourd'hui de faire vivre par le tourisme cet endroit que l'on atteint en pirogue, seulement à marée haute.
Un peu plus loin, voici Punta Negra, où l'accueillant Tetelco a ouvert quelques modestes bungalows. On arrive dans cet endroit magique soit par une mer souvent houleuse, soit après une marche de plusieurs heures. La récompense est là : une petite crique battue par la mer, une gargote en bois où déguster une caïpirinha, des barques couchées le ventre en l'air, des gamins courant sur la plage et disputant une partie de foot. Authentique, simple, paisible. Comme se lever tôt le matin pour accompagner les pêcheurs poser leurs grandes nasses à l'entrée de la baie...

Si l'on continue cette somptueuse route côtière, voilà bientôt Praia Sono, étendue de sable blanc considérée comme l'une des plus belles plages du monde, avant de débarquer au Saco do Mamangua, appelé aussi "le ford brésilien". L'eau s'y enfonce sur 8 kilomètres à l'intérieur des terres, où vivent une centaine de familles caiçaras. Un très joli lodge accueille ceux qui se donnent la peine de venir jusqu'ici, puisque nulle route n'y accède à part un bateau-navette. Face à lui, deux "pains de sucre" se dressent, petits frères du célèbre rocher carioca.
La forêt abrite aussi une faune que l'on peut guetter, allongé au bord de ce bras de mer particulier : aigrettes, martins-pêcheurs, ibis et autres oiseaux le disputent aux crabes et loups de mer qui se retrouveront directement dans votre assiette. Au bout d'une semaine, le retour à la civilisation se fait sur l'île d'Ilha Grande, devenue depuis quelques années l'un des spots préférés des habitants de Rio. Une île au destin pour le moins contrasté. Ancien repaire de pirates, puis léproserie, elle a également abrité un bagne qui se visite aujourd'hui, non loin dela plage sauvage de Dois Rios.

C'est là que l'on peut rencontrer Julio, le dernier des bagnards qui, après vingt ans de détention, n'a pas voulu quitter les lieux et y vit encore. Un pittoresque personnage qui vous raconte avec un très net relativisme moral sa vie et ses incartades qui, si on le comprend bien, sont allées jusqu'au meurtre.
Aujourd'hui, Ilha Grande demeure avant tout une réserve naturelle très protégée : forêt envoûtante, plages somptueuses, bungalows et pousadas charmantes, le tout dominé par la crête du pic du perroquet, 982 mètres que l'on gravit lorsque le brouillard n'en embrasse pas le haut. Il n'en faut pas plus pour s'extraire un moment de la folie des stades.
Par Hubert Prolongeau
Nouvel Observateur