Nombre total de pages vues

dimanche 27 mai 2012

Des milliers de manifestants sous la pluie battante


ManifPluie

MONTRÉAL – La pluie battante n’a pas eu raison des manifestants qui ont participé, vendredi, à la 32e marche nocturne déclarée illégale dès le début du rassemblement vers 20 h 30, à la place Émilie-Gamelin, à Montréal.
Bien que les policiers n’aient pas reçu le trajet de la marche, ceux-ci ont décidé de tolérer la manifestation.
Encore une fois, vendredi soir, c’est sous le son retentissant des casseroles et des cuillères que les manifestants ont défilé dans les rues de Montréal afin de dénoncer la hausse des droits de scolarité et la loi 78
La foule, estimée à quelques milliers de personnes, était particulièrement festive, et ce, malgré la pluie et les orages. Le temps s’est toutefois adouci au courant de la soirée; l’alerte de tornades en vigueur à Montréal a été levée peu avant 22 h.
L’événement s’est déroulé pacifiquement malgré quelques pièces pyrotechniques lancées dans les airs peu avant le début de la manifestation et au courant de la soirée.
Parmi les marcheurs, très peu de personnes étaient masquées.
En parallèle de la marche principale, quelques manifestations ont eu lieu dans différents quartiers de Montréal tels qu’Ahuntsic et Notre-Dame-de-Grâce. Plusieurs groupuscules se sont finalement joints au mouvement principal.
En début de nuit, quelques minutes avant la fin de la manifestation, un homme visiblement éméché, qui n’avait rien à voir avec la manifestation en cours, a été arrêté par les policiers, pour avoir enfreint un règlement municipal.
La manifestation s'est terminée dans le calme, vers 1 h, samedi.
Au rythme des casseroles
Plus tôt, la ville de Montréal a une fois de plus vibré au rythme des casseroles, symbole de contestation envers la loi 78. Sous le coup de 20 h, des centaines de citoyens ont pris les rues d’assaut avec casseroles et cuillères à la main.
Plusieurs personnes se sont également rassemblées pour l’occasion, notamment à la place Émilie-Gamelin en vue de la manifestation nocturne.
À l’extérieur de Montréal, les casseroles ne cessent de gagner en popularité également. Sur les réseaux sociaux, des appels à la mobilisation avaient été lancés dans une vingtaine de villes de la province. Des regroupements ont d’ailleurs eu lieu à divers endroits, notamment à Drummondville, Saint-Lambert, Saint-Jérôme, Alma ainsi qu’à Sherbrooke.
Jeudi soir, la 31e manifestation nocturne s’est déroulée de façon relativement pacifique à Montréal. La police de Montréal a procédé à quatre arrestations, dont une pour entrave au travail des policiers.
LE JOURNAL DE MONTREAL.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire