Nombre total de pages vues

dimanche 22 avril 2012

Hollande devance Sarko; Lepen crée la surprise


François Hollande et Nicolas Sarkozy s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle, avec un net avantage en faveur du candidat PS.

Le premier tour de l'élection présidentielle consacre ce dimanche un affrontement droite-gauche classique. Un scrutin marqué par le score élevé de , proche de 20%. et s'affronteront en au second tour de l'élection présidentielle dans deux semaines, avec un net avantage en faveur du candidat PS. Le niveau de participation, estimé entre 80 et 81%, est élevé, bien qu'inférieur à 2007.


Pour sa première candidature, François Hollande (PS) arrive donc en tête avec un score compris entre 28 et 30%, selon les estimations CSA, Ipsos et Harris Interactive obtenus dimanche*. Il obtient ainsi près de 4 points de plus que Ségolène Royal au premier tour de 2007 (25,87%).

Recueillant entre 24 et 26%, soit environ 5 points de moins qu'en 2007 (31,18%), Nicolas Sarkozy (UMP) est le premier président sortant de l'histoire de la Ve République à ne pas virer en tête au soir du premier tour.

Marine Le Pen, candidate du FN, qui rêvait d'améliorer le score de son père, Jean-Marie Le Pen, en 2002 (16,86%), est en passe de réussir son pari avec un score compris entre 17% et 20%. Elle gagne près de 7 points par rapport au score du candidat du Front national il y a cinq ans.

Révélation de cette campagne 2012, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche obtient finalement un score inférieur aux enquêtes d'opinion avec 10 à 13%. Conjugué au score du candidat PS, celui de l'ancien sénateur socialiste fait à lui seul monter le total de la gauche à environ 41%. En 2007, le total gauche n'avait atteint que 36%.

Troisième homme en 2007, François Bayrou (MoDem), âgé de 60 ans, voit sans doute laisser passer sa dernière chance d'être élu président. Avec un score entre 8 et 10%, il perd plus de 8 points par rapport à son score d'il y a cinq ans (18,57%).
Il se réserve le choix de soutenir un des deux finalistes mais pourrait au final ne pas donner de consigne de vote et se consacrer dans les mois qui viennent à la recomposition du centre.

Selon Harris Interactive/Viadeo pour M6, Eva Joly (EELV) obtiendrait 2,3%, Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 1,5%, Philippe Poutou (NPA) 1,4%, Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) 0,5% et Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès) 0,3%.


* Les estimations des instituts sont réalisées à partir du dépouillement des 100 premiers bulletins dans des bureaux de vote test où le scrutin s'est clos à 18 heures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire