Nombre total de pages vues

dimanche 1 avril 2012

Exclusif : en cas de défaite, Sarko emménagerait en Belgique !



EXCLUSIF
Le candidat président aurait “craqué à distance” sur une 4 facades uccloise de 800 m2. Coût de la probable transaction : entre 8 et 9 millions d’euros
UCCLE Les habitants du sud du 1180, code postal de la plus huppée des communes bruxelloises, pourraient bien, si la roue politique ne tourne pas en sa faveur d’ici une vingtaine de jours, accueillir un voisin de prestige. D’envergure internationale.
Pour mémoire, le toujours actuel chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy, candidat-président (ou l’inverse, c’est selon), avait fait savoir avec grand bruit au micro de Jean-Jacques Bourdin (RMC) qu’en cas de défaite lors de l’éléction présidentielle qui se profile, il quitterait la politique. Il ne s’était, ceci dit, pas prononcé sur ses plans exacts de reconversion, si son programme et son verbe ne rencontraient pas les aspirations des Français dans les urnes. Nous sommes aujourd’hui en mesure de vous en dire un peu plus.
En cas de défaite, Nicolas Sarkozy aurait inscrit dans son agenda une piste très privilégiée qui ne laissera insensible aucun Belge : un déménagement de l’Elysée vers la capitale belge ! Les mesures fiscales que la gauche prévoit d’imposer constituent un argument de poids dans cet improbable mais potentiel exil. Il y a mieux : Nicolas Sarkozy a toujours apprécié la Belgique, sa famille aussi. De plus en plus familier avec notre capitale, qu’il joint à chaque conseil des ministres européen, il aurait confié à sa femme Carla Bruni le désir lointain de s’installer chez nous. Un autre lien d’amitié lie la famille Sarkozy à Bruxelles : Pierre, le fils DJ du président français, est très proche du petit-fils de feu Raymond Barre, résident bruxellois depuis plusieurs années et lui aussi grand amateur de musique puisqu’il dirige un groupe de rock’n’roll en devenir. Pierre aurait déjà souvent joué dans le studio du petit-fils Barre, installé dans la cave du papa, à l’orée du bois de la Cambre.
Toujours d’après nos sources, Nicolas Sarkozy aurait, à deux reprises au moins, mandaté un émissaire personnel pour dénicher un bien de qualité dans le quartier français de Bruxelles. Démarche dont le néo-ucclois Didier Reynders se serait déjà, dit-on, félicité. L’agence Villa-Prestige reconnaît à demi-mot avoir été contactée par ce mystérieux émissaire. “Les choses avancent”, admet un employé de l’agence immobilière. D’après ce que je sais sur ce dossier, que je ne traite pas personnellement puisqu’il est entre les mains de notre directeur, un émissaire de Monsieur Sarkozy aurait posé une option temporaire sur une splendide maison uccloise. Avec clause de rétractation en cas d’issue favorable dans la course à la candidature. Il n’en a toutefois encore eu que des échos – enthousiasmés – de ses proches, ainsi que des photos, vidéos et, bien sûr, les plans.”
Notre interlocuteur parle carrément d’un “coup de foudre à distance”, renforcé par l’avis de Pierre Sarkozy : “Cet émissaire est revenu à Bruxelles en tout début de semaine pour visiter une deuxième fois la maison. Il était accompagné d’un jeune homme tout à fait sympathique. Mon directeur m’a confié avoir reconnu ce jeune homme. Il s’agissait de Pierre Sarkozy. C’est assez incroyable, non ? !” .
D’abord hésitant entre deux biens séparés de quelques kilomètres, le clan Sarkozy aurait craqué sur une construction rénovée des années 1970, 4 facades, pour un volume habitable de 800m2. Fourchette de la valeur du bien : entre 8 et 9 millions d’euros. “Ses exigences étaient assez précises : il désirait disposer d’un grand jardin où son plus jeune fils, Louis (15 ans), paraît-il grand amateur de Zinedine Zidane, aurait pu donner libre cours à ses talents footballistiques.”
Ce n’est pas tout. Grand amateur de sport, le président plaçait en tête de ses demandes l’existence d’un sous-sol aménageable en salle de fitness, ainsi que la présence d’un coin vert et valonné pour ses joggings matinaux et ses escapades cyclistes. “Vu le relief ucclois et la présence de la forêt de Soignes à un jet de pierre, Monsieur Sarkozy ne sera pas déçu. Je sais également qu’un bureau de réception, sis avec vue sur le jardin plein sud-est, sera transformé en studio d’enregistrement pour son épouse Carla Bruni. D’après l’émissaire de Nicolas Sarkozy, c’est lorsque le soleil est à midi que l’auteure de Quelqu’un m’a dit se sent la plus inspirée artistiquement… Des contacts pour l’isolation acoustique ont d’ores et déjà été entrepris avec les techniciens qui ont travaillé sur le très réputé studio ICP, situé à Ixelles.”
Ce ne sera pas le plus gros poste de la liste des travaux, en cas de déménagement sarkozyen : pour l’heure, un simple portique en fer forgé isole la maison de la voie publique. Très pointilleux sur la sécurité, Sarko envisage également d’y installer l’attirail complet afin d’éviter toute intrusion.
Contactée par nos soins hier, l’un des porte-parole du président sortant n’a bien évidemment fait aucun commentaire officiel sur cette information, la qualifiant même de “balivernes” .
L’affaire n’est néanmoins pas bouclée. Boosté par sa gestion de la tragédie de Toulouse, Sarko le puncheur est crédité, dans un dernier sondage réalisé par le CSA, de 30 % d’intentions de vote au premier tour, contre 26 % pour son alter ego socialiste. La défaite de la France Forte et la venue à Bruxelles de l’omniprésident est encore loin d’être acquise.

POISSON D'AVRIL!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire