Nombre total de pages vues

lundi 16 janvier 2017

Expressions traditionnelles françaises - A vos souhaits


Afficher l'image d'origine

Formule traditionnelle adressée à une personne qui éternue.


Origine:

Qui éternue, disais-je ! Il ne s'agit donc pas de la première phrase que pourrait prononcer un djinn, tonique mais un peu courbatu, lorsqu'il sort de sa lampe magique.

Mais d'où vient donc l'habitude de cette expression équivalente à "Dieu vous bénisse !" ?

Selon Théodore de Jolimont, au début du XIXe siècle (), cela remonte à très loin.
Dans la Mythologie, tout comme dans les croyances chrétiennes et juives, la première réaction du tout premier homme aurait été d'éternuer. Par la suite, ce serait donc 'logiquement' devenu le premier réflexe de tout nouveau-né. Or, que souhaiter de mieux à un bébé que d'être béni par Dieu et que tous ses futurs souhaits se réalisent ?

Mieux encore, l'éternuement aurait aussi été le tout dernier acte d'un mourant, car Adam serait mort en éternuant, ainsi que tous ses descendants jusqu'à ce que le Patriarche Jacob demande à Dieu de faire cesser cette mauvaise habitude, un signe de joie (la naissance) ne pouvant aussi être un signe de deuil.
Mais même si, grâce à Dieu, l'éternuement du mourant a disparu, l'habitude de bénir celui qui va se présenter devant son Créateur est restée.

Il faut aussi savoir qu'il n'y a encore pas si longtemps, en Angleterre et en Ecosse, les nourrices croyaient que, tant que l'enfant n'avait pas éternué, il était habité par les fées et comme ensorcelé.
Il fallait donc user de stratagèmes pour que l'enfant éternue trois fois, seul moyen de le débarasser des mauvais esprits.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire