Nombre total de pages vues

mardi 1 novembre 2016

Poésie - Paul Verlaine - "Le soleil du matin doucement chauffe et dore" - 1/2



Paul Verlaine est né à Metz (France) le 30/04/1844 et mort à Paris (France) le 08/01/1896.

Il est le seul enfant du couple formé par Nicolas-Auguste, militaire de carrière, et Élisa Verlaine. Il grandit au sein d'une famille aimante, d'abord à Metz puis à Paris, et commence à écrire des poésies dès l'adolescence. Ses parents l'envoient en pensionnat, où il obtient son baccalauréat à l'âge de 18 ans. Après des études de droit avortées, il travaille un temps au sein d'une compagnie d'assurances, puis entre à la mairie de Paris

À l'âge de 22 ans paraît son premier recueil de poésies, intitulé "Poèmes saturniens". La fluidité du style émerveille et on remarque indéniablement l'influence baudelairienne, avec un langage imagé et la présence marquée de symboles. Durant les deux décennies suivantes, Paul Verlaine publie ses oeuvres les plus connues, au nombre desquelles "La Bonne Chanson", "Romances sans paroles" ou encore "Jadis et naguère".

Le soleil du matin doucement chauffe et dore

Le soleil du matin doucement chauffe et dore 
Les seigles et les blés tout humides encore, 
Et l'azur a gardé sa fraîcheur de la nuit. 
L'on sort sans autre but que de sortir ; on suit, 
Le long de la rivière aux vagues herbes jaunes, 
Un chemin de gazon que bordent de vieux aunes. 
L'air est vif. Par moment un oiseau vole avec 
Quelque fruit de la haie ou quelque paille au bec, 
Et son reflet dans l'eau survit à son passage. 
C'est tout. 
Mais le songeur aime ce paysage 
Dont la claire douceur a soudain caressé 
Son rêve de bonheur adorable, et bercé 
Le souvenir charmant de cette jeune fille, 
Blanche apparition qui chante et qui scintille, Dont rêve le poète et que l'homme chérit, 
Evoquant en ses voeux dont peut-être on sourit 
La Compagne qu'enfin il a trouvée, et l'âme 
Que son âme depuis toujours pleure et réclame.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire